Le Nigéria accède à la présidence du Forum des régions d’Afrique

Propos recueillis par Timothy Choji à Abuja

0 146

Le président Muhammadu Buhari a salué le gouverneur de l’État d’Ekiti, Kayode Fayemi, qui a été élu président du Forum des régions d’Afrique (FORAF), en sa qualité de président du Forum des Gouverneurs nigérians (NGF).

L’élection a eu lieu à l’issue d’une conférence tenue ce week-end dans la région de Casablanca, au Maroc.

Recevant lundi à la State House une délégation composée de M. Fayemi, du gouverneur Abdullahi Sule de l’État de Nasarawa et du gouverneur Abdullahi Ganduje de l’État de Kano, le président a révélé:

“Malgré les défis sécuritaires que nous témoignons, il est bon de voir que d’autres pays croient encore en notre potentiel. Félicitations pour avoir rendu justice au Nigeria. Nous vous remercions.”

Le chef de l’Etat a également remercié tous les autres pays qui ont ont soutenu le Nigeria pour devenir président du FORAF, soulignant qu’il s’agissait d’une bonne démonstration de fraternité et de solidarité.

Le gouverneur Sule a précisé que la conférence a été bien suivie par les gouverneurs et les participants d’environ 22 pays africains, où les questions régionales ont été discutées, et des protocoles d’accord (MOU) ont été signés dans différents domaines à savoir l’agriculture, l’exploitation minière, l’éducation, les bourses d’études, et bien d’autres.

Il a ajouté que, le Nigeria, pays d’Afrique de l’Ouest, a remporté la présidence de ce forum, tandis que les vice-présidents proviennent d’Afrique du Sud, pour les pays d’Afrique australe, du Kenya, pour l’Afrique de l’Est, du Maroc, pour l’Afrique du Nord, et du Cameroun, pour l’Afrique centrale.

Le gouverneur Fayemi, qui cède la présidence au prochain président du NGF à l’expiration de son mandat, a souligné que l’idée du FORAF était de permettre aux sous-nations de devenir des moteurs de croissance, “et de réduire la pression sur les gouvernements centraux”.

Il a ajouté que le FORAF était une force unificatrice pour les États (appelés régions, comtés ou provinces dans d’autres pays) “afin de créer un continent respecté dans le monde entier”, ajoutant que l’élection du Nigeria témoignait de l’immense respect dont jouit le président Buhari en Afrique.

“D’autres pays ont tout simplement retiré leur candidature, dès qu’ils ont vu que le Nigeria était intéressé par le poste.”

Leave A Reply

Your email address will not be published.