Le ministre de l’Information s’engage à soutenir le lancement de la radio de l’EFCC

Détails avec Mnena Iyorkegh, Abuja

100

Le ministre de l’Information et de l’Orientation nationale, Mohammed Idris, estime qu’il est très important pour la Commission des crimes économiques et financiers (EFCC) d’être délibérée et stratégique dans l’élaboration des récits autour de la guerre contre la corruption au Nigeria.

M. Idris, qui a révélé cela lors de la mise en service de la radio de la Commission des crimes économiques et financiers (EFCC), 97.3 FM, a expliqué que la lutte contre la désinformation et la mésinformation nécessitait des efforts de collaboration, la radio de l’EFCC jouant un rôle important dans la réalisation de l’objectif souhaité.

“Je dois dire qu’il est très gratifiant de voir l’une des principales agences chargées de l’application de la loi du pays étendre sa communication publique et son engagement en créant une station de radio FM.

“En tant qu’agence tournée vers le public, il est en effet très important pour la Commission des crimes économiques et financiers (EFCC) d’être délibérée et stratégique pour façonner les récits autour de la guerre très importante qui est menée contre la corruption dans notre pays.

“Soyez assurés qu’en tant que ministre de l’information et de l’orientation nationale du Nigeria, je ferai tout ce qui est en mon pouvoir pour soutenir vos buts et objectifs.

“Nous veillerons également, par l’intermédiaire de la Commission nationale de radiodiffusion (NBC), à encourager les autres organismes publics concernés à faire de même et à contribuer à la tâche d’informer, d’éclairer et de sensibiliser le public”, a déclaré le ministre.

De même, le président exécutif de la Commission des crimes économiques et financiers (EFCC), Ola Olukoyede, a déclaré qu’avec la station de radio, la Commission pourra mieux raconter son histoire.

“Pour nous, à l’EFCC, posséder une station n’est pas un symbole de statut, mais un organe important de mobilisation contre la corruption, où la communication et l’engagement public ont le même impact et la même profondeur que les activités opérationnelles.

“La communication nous offre des armes plus puissantes pour briser les demi-vérités, les mensonges, les insinuations et autres déformations des travaux que nous menons. En effet, grâce à notre station de radio, nous sommes mieux placés pour raconter nos histoires, de manière factuelle et sans fard”, a déclaré M. Olukoyede.

Selon le patron de l’EFCC, le lancement de la radio a ouvert une nouvelle phase pour la lutte de masse contre les pratiques de corruption menée par l’EFCC.

Il a expliqué que la station offre à la Commission une plateforme de discussion, un marché d’idées et une caisse de résonance pour connaître les activités de la Commission.

“Elle fournira également un retour d’information en temps réel de la part du public sur le travail de la Commission.

“Je demande également au personnel de la station de respecter les valeurs fondamentales de l’EFCC et les pratiques éthiques des médias dans leur engagement.

Ils doivent également faire preuve de professionnalisme dans la couverture et le reportage des activités de la Commission”.

Prenant également la parole, le président de la commission sénatoriale de lutte contre la corruption, le sénateur Udende Emmanuel, tout en félicitant la Commission, a exhorté le personnel à rester professionnel dans l’exercice de ses responsabilités ainsi qu’à respecter les valeurs fondamentales de l’EFCC et les pratiques éthiques des médias.

 

Comments are closed.