L’Association des médecins nigérians aux Amériques a donné le coup d’envoi de sa campagne de sensibilisation médicale

Le groupe lance une campagne de sensibilisation médicale à Abia

341

L’Association des médecins nigérians aux Amériques a donné le coup d’envoi de sa campagne de sensibilisation médicale d’une semaine à Umuahia, la capitale de l’État d’Abia.

Chinyere Anyaogu, chef d’équipe et présidente de l’ANPA, a déclaré aux journalistes que la mission de l’association était d’aider les nécessiteux à accéder à des soins médicaux gratuits, conformément à sa vision “Un Nigeria plus sain, un monde plus sain”.

Elle a ajouté que la vision de l’association était conforme à celle du gouverneur Alex Otti et a assuré que l’association serait en mesure d’atteindre son objectif dans le cadre de la mission médicale.

Elle a déclaré avec enthousiasme : “Nous nous efforçons d’aider les nécessiteux et de fournir des soins de santé à ceux qui n’ont pas les moyens de se les offrir. La semaine de l’ANPA est une semaine de prestation de services. Elle englobe également le renforcement des capacités et le plaidoyer.”

Le président de la mission, le Dr Dele Ekunsanmi, a déclaré que les membres de l’équipe font des sacrifices personnels dans le cadre de la mission, ajoutant que la mission médicale est l’un des moyens de rendre à la société ce qu’elle lui a donné.

Il a ajouté qu’ils s’engageaient à influencer positivement des vies par le biais de la mission médicale.

Il a déclaré : “Nous avons environ 60 médecins bénévoles des États-Unis et plus de 100 bénévoles locaux ici au Nigeria”.

Le commissaire à la santé de l’État d’Abia, le Dr Ngozi Okoronkwo, a déclaré que le gouvernement de l’État s’engageait à collaborer avec l’ANPA et d’autres membres du personnel médical d’Abia à l’étranger pour fournir les services médicaux nécessaires à la population d’Abia, ajoutant que le gouvernement de l’État prévoyait environ 200 millions de N pour la mission médicale, actuellement en cours dans l’État.

S’adressant aux journalistes à Umuahia pour donner le coup d’envoi de la mission, à laquelle participent plus de 60 professionnels de la santé venus d’Amérique et d’ailleurs, le Dr Okoronkwo a déclaré : “Il se peut que le montant soit inférieur ou supérieur. Nous devons mettre en place des salles d’opération pour accueillir les chirurgiens qui vont venir”.

Elle a révélé que le gouvernement de l’État prévoyait de créer un village médical et avait commencé à travailler sur les salaires des travailleurs de la santé et à engager davantage de personnes dans le système, déclarant : “Nous travaillons sur les arriérés de salaires pour les inciter à rester (et à ne pas faire le japa).”

L’État, a-t-elle dit, s’appuie sur les formations de l’ANPA et d’autres personnes de la diaspora, en déclarant : “Nous avons un plan de durabilité pour le système. L’ANPA est prête à apporter son soutien en formant des médecins par le biais de Zoom. Elle assurera la formation et le transfert d’expertise et s’associera au gouvernement de l’État pour la mise en place d’installations.

“Nous avons un gouverneur qui aime la santé. Dans le cadre de ce projet, qui a débuté l’année dernière, 5 000 patients se sont déjà inscrits et plus de 300 interventions chirurgicales ont été enregistrées, notamment chez des patients atteints de goitre à différents stades.

Elle a ajouté que la mission médicale est une extension de ce que le gouverneur Otti a déjà commencé à faire dans le domaine de la prestation de soins de santé.

Le Dr Okoronkwo a assuré que tous les patients qui seraient soignés au cours de la mission médicale seraient suivis par le gouvernement de l’État d’Abia, par l’intermédiaire des différents hôpitaux généraux où ils se sont inscrits pour la mission médicale.

Elle a révélé que l’ANPA ne se contenterait pas de pratiquer des opérations chirurgicales et de s’occuper d’autres problèmes médicaux, mais qu’elle organiserait des formations de DPC pour environ 200 médecins et autres membres du personnel médical. Elle a ajouté que l’ANPA formerait également le personnel médical d’Abia par le biais de la télémédecine après la mission médicale dans l’État.

La commissaire a ajouté que le gouvernement de l’État a commencé à planifier une révision à la hausse des salaires du personnel médical de l’État afin de réduire le nombre de ceux qui partent vers des pâturages plus verts à l’étranger.

Elle a déclaré que le gouvernement était impatient d’aider un grand nombre de personnes à obtenir des soins de santé et a révélé qu’environ 5 000 patients s’étaient inscrits pour la campagne médicale, tandis que plus de 300 s’étaient inscrits pour des opérations chirurgicales.

Le Dr Okoronkwo, qui a révélé que des patients étaient traités et des opérations réalisées au FMC, à l’hôpital spécialisé de l’État d’Abia, à l’hôpital général d’Amachara et à l’hôpital Madonna, a remercié les membres de l’équipe de l’ANPA pour l’intérêt qu’ils portent à l’État d’Abia et pour avoir également fourni des consommables pour la mission médicale.

Elle a déclaré : “En tant que gouvernement, nous essayons autant que possible de réduire le nombre de personnes qui quittent le système et, à cet effet, nous avons commencé à travailler sur les salaires des travailleurs de la santé afin d’améliorer et d’augmenter leurs salaires et aussi d’engager plus de personnes dans le système. Toutes les personnes qui ont été enregistrées sont passées par un processus.

“Nous sommes très intentionnels dans notre administration. Ce n’est pas le genre de mission où, après s’être occupé des gens, ils partent et on ne sait pas où ils sont. C’est pourquoi toutes les personnes enregistrées sont passées par un processus structuré qui existe déjà. Les hôpitaux généraux sont donc au courant de leur existence et vont continuer à les suivre jusqu’à ce qu’elles se rétablissent complètement.

Le président du comité local d’organisation de la mission médicale ANPA 2024 et le directeur du FMC d’Umuahia, le professeur Azubuike Onyebuchi, les secrétaires permanents du ministère de l’information et de la culture et du ministère de la santé, le Dr Chris Onwuegbu et le Dr Ify Uma-Kalu, respectivement, étaient entre autres présents à la conférence de presse.

Comments are closed.