ASUU condamne le sous-paiement des professeurs nigérians

Détails avec Temitope Mustapha, Abuja

0 134

ASUU, le Personnel académique des professeurs universitaires a qualifié le paiement de 18 jours de salaire pour le mois d’octobre aux enseignants d’aberration et de violation de toutes les règles d’engagement des universitaires du monde entier.

Dans une déclaration mise à la disposition des journalistes à Abuja, le président de ASUU, le professeur Emmanuel Osodeke, précisé qu’une réunion d’urgence du Comité exécutif national (NEC) de ASUU, qui s’est tenue le lundi 7 novembre 2022, le syndicat a délibéré sur les développements depuis la suspension de la grève.

Le Conseil exécutif national de ASUU a noté avec consternation que le fait de payer les universitaires au “prorata”, comme des travailleurs occasionnels, est sans précédent dans l’histoire des relations de travail dans les universités et a donc condamné la tentative de réduire les universitaires nigérians à des travailleurs occasionnels dans son intégralité.

Intérêt national

Selon ASUU, la suspension de sa grève de huit mois était une preuve de confiance manifeste dans le système judiciaire et les autres institutions et organes du gouvernement pour toujours placer l’intérêt national au-dessus de toute autre considération.

D’après ASUU, ” Nous pensons que cela, en tant que syndicat de penseurs, d’intellectuels et de patriotes, contribuera non seulement au processus de résolution à l’amiable de la crise, mais donnera également le ton à des relations industrielles harmonieuses entre le gouvernement et les travailleurs nigérians en général “.

Le syndicat a ajouté que la réponse du gouvernement à la démonstration de confiance de ASUU a été ce qu’il a décrit comme “le soi-disant paiement “au prorata” de dix-huit jours des salaires d’octobre 2022 des universitaires, les dépeignant ainsi comme des travailleurs payés à la journée”.

“Le personnnel académique des professeurs universtaires (ASUU) a suspendu sa grève de huit mois le 14 octobre 2022, conformément au verdict de la Cour nationale de l’industrie et compte tenu des efforts d’intervention de Nigérians bien intentionnés, notamment de l’honorable président de la Chambre des représentants, M. Femi Gbajabiamila.

“La grève du syndicat était une démonstration de la confiance manifeste dans le système judiciaire et les autres institutions et organes du gouvernement pour toujours mettre l’intérêt national au-dessus de toute autre considération. Nous pensons que cela, en tant que syndicat de penseurs, d’intellectuels et de patriotes, contribuera non seulement au processus de résolution à l’amiable de la crise, mais donnera également le ton à des relations industrielles harmonieuses entre le gouvernement et les travailleurs nigérians en général”, a-t-il précisé.

Le NEC de ASUU a toutefois félicité les membres dedit syndicat pour leur persévérance face à ce qu’il a décrit comme des difficultés indicibles et des provocations injustifiées de la part de certains agents notoires de la classe dirigeante.

Le NEC en appelle également à la compréhension des étudiants nigérians, des parents et des autres personnes et groupes véritablement concernés.

Il ajoute que le syndicat continue à rechercher une résolution positive de cette crise évitable dans le cadre de la légalité sans compromettre les intérêts et le bien-être des intellectuels nigérians.

Leave A Reply

Your email address will not be published.