Lutte contre le financement du terrorisme au Nigéria, l’agence anti-corruption et l’armée en partenariat

Le point avec Salihu Ali, Abuja

0 111

L’agence anti-corruption au Nigéria, la Commission de lutte contre les crimes économiques et financiers (EFCC), s’est déclarée prête à s’associer à l’armée nigériane pour le partage de renseignements et le renforcement des capacités dans la lutte contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme au pays.

Le président exécutif de la Commission, M. Abdulrasheed Bawa, a donné cette assurance à Kaduna, dans le Nord du Nigeria, pendant qu’il s’adressait aux officiers de l’école d’artillerie de l’armée nigériane, à Kachia.

Selon lui, la lutte moderne a dépassé le stade de la cinétique et des échanges de coups de feu pour s’attaquer efficacement au terrorisme et à l’insurrection au Nigeria.

Il a ainsi révélé que l’armée et les autres agences de sécurité doivent “se débarasser” de la source de financement des terroristes et identifier leurs sponsors.

M. Bawa, qui s’est exprimé par l’intermédiaire du commandant de la zone de Kaduna de l’EFCC, le commandant adjoint Harry Erin, a souligné que l’EFCC est l’organisme principal chargé d’enquêter sur le financement du terrorisme au Nigeria et d’engager des poursuites judiciaires.

Cela, a-t-il ajouté, se faisait en collaboration avec l’armée nigériane et d’autres organismes de sécurité et d’application de la loi concernés.

Par ailleurs, le commandant adjoint de l’école d’artillerie de l’armée nigériane, le général de brigade Emmanuel Karau, a remercié l’EFCC pour ses contributions et ses efforts dans la lutte contre le financement du terrorisme.

Il a assuré que les leçons apprises au cours de la conférence seraient appliquées de manière optimale.

Leave A Reply

Your email address will not be published.