Restitution d’œuvres d’art : le musée londonien va restituer les objets pillés au Nigeria

0 235

Le musée Horniman, situé dans le sud-est de Londres, a déclaré qu’il avait accepté de restituer au Nigeria 72 objets d’art pillés.

Ces objets, pillés au XIXe siècle dans le royaume du Bénin, comprennent 12 plaques en laiton, connues sous le nom de bronzes du Bénin, un coq en laiton et une clé du palais du roi.

Le musée a déclaré que la propriété des 72 objets serait transférée au gouvernement nigérian.

“Les preuves sont très claires que ces objets ont été acquis par la force, et une consultation externe a soutenu notre point de vue selon lequel il est à la fois moral et approprié de rendre leur propriété au Nigeria.” a déclaré Eve Salomon, présidente du musée.

Le transfert fait suite à une demande de la Commission nationale des musées et des monuments du Nigeria (NCMM) en janvier.

“Le Horniman est heureux de pouvoir franchir cette étape et nous nous réjouissons de travailler avec la NCMM pour assurer la prise en charge à plus long terme de ces précieux artefacts”, a ajouté Eve Salomon.

Le musée dit avoir consulté des membres de la communauté, des visiteurs, des écoliers, des universitaires, des professionnels du patrimoine et des artistes basés au Nigeria et au Royaume-Uni.

“Toutes leurs opinions sur l’avenir des objets du Bénin ont été prises en compte, ainsi que la provenance des objets”, explique le musée.

Le président du musée a indiqué qu’il était “moral et approprié” de les restituer.

Ces dernières années, la pression politique s’est accrue sur les gouvernements et les musées européens pour qu’ils restituent les objets pillés.

Il s’agit notamment de sculptures en ivoire et en métal connues sous le nom de bronzes du Bénin.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *