Interception des cargaisons de drogue aux aéroports de Lagos et d’Abuja

Précisions de Salihu Ali, Abuja

0 43

Des agents de l’agence anti-narcotique nigériane, National Drug Law Enforcement Agency (NDLEA), ont déjoué les tentatives d’agents de cartels de la drogue de franchir le dispositif de sécurité des principaux aéroports du Nigeria, à Lagos, dans le sud-ouest du pays, et à Abuja, la capitale, en possession d’importantes cargaisons de substances illicites.

Onze membres des syndicats de trafiquants ont été arrêtés dans le cadre de ces saisies.

Le directeur des médias et du plaidoyer de l’agence, M. Femi Babafemi, l’a révélé dans un communiqué de presse à Abuja.

Par ailleurs, une femme handicapée physique de 35 ans, Kasarachi Onumajuru, qui se cache sous son état pour vendre de la drogue dans la communauté d’Umudumaonu, dans la zone de gouvernement local de Mbaitoli, dans l’État d’Imo, a également été arrêtée le dimanche 29 mai.

“Le premier sur la liste des personnes arrêtées en relation avec les saisies effectuées dans les deux aéroports est Ofor Chima Chileobi qui, le vendredi 20 mai, avait tenté d’exporter vers Dubaï, aux Émirats arabes unis, 200 blocs de cannabis sativa pesant 30,20 kg dissimulés dans 40 sacs de feuilles amères, via le hangar d’exportation SAHCO, une aile de fret de l’aéroport international Murtala Muhammed, à Ikeja, à Lagos.

“Le même jour, 10 cartons de khat d’un poids brut de 354,600 kg ont également été saisis dans le hangar d’importation NAHCO de l’aéroport. Le jour suivant, samedi 21 mai, un agent de fret, Roland Orinami, a été arrêté par les agents de la NDLEA attachés à l’aile locale de l’aéroport de Lagos avec 1,90 kg de Loud, une variante du cannabis, emballée en usine dans des bouteilles, alors qu’il tentait de l’envoyer par avion à Abuja”, indique le communiqué.

“Une opération de suivi à Abuja a conduit à l’arrestation d’un chauffeur de taxi, Nsikak Evans, envoyé pour récupérer la cargaison.”

Dans le même ordre d’idées, “les efforts déployés par les cartels de la drogue pour exporter 4 kg de méthamphétamine dissimulés dans des rouleaux de nylon vers la Nouvelle-Zélande ont également été contrecarrés par les agents de lutte contre les stupéfiants attachés à une société de messagerie à Lagos, tout comme ils ont empêché que différentes quantités de cannabis sativa et de tramadol dissimulées dans des semelles de pantoufles soient expédiées vers Oman par le biais de la même société”.

Pendant ce temps, 335 820 comprimés de Tramadol, d’Exol 5, de Diazepam et de Rohypnol ainsi que 400 bouteilles de sirop de codéine dissimulées dans des sacs de légumes ont été interceptés à Abuja dans un bus de passagers Hummer venant d’Enugu le lundi 30 mai.

“Le chauffeur du bus, Augustine James 35 ans, participe actuellement à l’enquête”, explique le communiqué.

Dans l’État d’Imo, “1 111 kg de cannabis sativa se dirigeant vers la forêt d’Orlu, qui est devenue une forteresse pour les acteurs non étatiques, ont été interceptés le jeudi 26 mai.”

Réagissant aux saisies, le chef exécutif de la NDLEA, le Brig. Gen. Mohamed Buba Marwa (Rtd), a félicité les officiers et les hommes de MMIA, NAIA, DOGI, FCT et Imo Commands de l’Agence pour avoir maintenu la pression sur les cartels de drogue.

Leave A Reply

Your email address will not be published.