Le chef de la junte tchadienne et neuf autres personnes autorisés à participer aux élections de mai

Approbation des candidats aux élections présidentielles

198

Le président du Tchad, Mahamat Idriss Deby, fait un geste alors qu’il arrive à une réunion sur la sécurité dans la région du Sahel au Palais de l’Élysée à Paris, France, le 12 novembre 2021.

Le président intérimaire, le général Mahamat Idriss Deby, a pris le pouvoir après la mort de son père en 2021 : Le président par intérim, le général Mahamat Idriss Deby, a pris le pouvoir après la mort de son père en 2021.

Le Conseil constitutionnel du Tchad a approuvé dix candidats à la prochaine élection présidentielle, dont le président par intérim, le général Mahamat Idriss Deby.

Le scrutin est prévu le 6 mai dans le cadre d’une transition vers la démocratie.

Deby avait initialement promis une transition de 18 mois, après avoir pris le pouvoir en 2021, à la suite du décès de son père.

Mais il a ensuite reporté les élections à cette année, déclenchant des manifestations qui ont été violemment réprimées par les forces de sécurité.

La liste des candidats comprend également Succès Masra, le chef de l’opposition qui a été nommé premier ministre du gouvernement de transition en janvier.

Dix autres candidats n’ont pas été autorisés à se présenter en raison d'”irrégularités” dans leurs candidatures.

Il s’agit notamment de Nassour Ibrahim Neguy Koursami et de Rakhis Ahmat Saleh, qui critiquent tous deux ouvertement le gouvernement.

Le gouvernement militaire du Tchad est l’une des nombreuses juntes actuellement au pouvoir en Afrique occidentale et centrale.

 

Comments are closed.