La NFF s’engage à investir dans le football féminin

0 114

La Fédération nigériane de football a fait valoir qu’elle entend investir davantage dans le football féminin, car les trois équipes nationales féminines continuent d’obtenir des résultats impressionnants au niveau international.

Le Secrétaire général, Dr Mohammed Sanusi, a applaudi mardi les efforts des Super Falcons lors du deuxième match de leur tournée au Canada, au cours duquel elles ont été tenues en échec 2-2 par les championnes olympiques canadiennes au Starlight Stadium de Langford, Victoria City. Le match est tombé aux premières heures de mardi au Nigeria.

Sanusi a révélé : “La NFF est très impressionnée par la performance des Super Falcons contre le Canada, non seulement dans le deuxième match, mais aussi dans le premier match malgré une défaite 2-0. Ce premier match à Vancouver a été joué seulement un jour après que la plupart des joueurs soient arrivés au Canada en raison de retards dans la délivrance des visas, et après des vols long-courriers. Affronter les championnes olympiques comme elles l’ont fait lors de leur deuxième match signifie que nous avons maintenant une équipe qui peut défier les meilleures équipes du monde de manière compétitive dans un bon jour.

“C’est un résultat très encourageant et la NFF ne va pas se reposer sur se détendre mais continuer à investir encore plus dans le football féminin. Les Falconets se sont récemment qualifiées pour la Coupe du monde féminine U-20 après quatre tours de qualification, et les Flamingos sont également en course pour un billet pour la Coupe du monde féminine U-17 en Inde.”

Les Falcons ont affronté les Canadiennes avec zèle et confiance aux premières heures de mardi, avec Ifeoma Onumonu, basée aux États-Unis, qui a marqué les deux buts lorsque les Falcons ont battu leurs homologues ivoiriens lors du match aller de la phase finale de qualification pour la CAN féminin à Abuja il y a deux mois, et ce dès la cinquième minute.

“La vétérane Christie Sinclair a remis le Canada à égalité quatre minutes après la reprise, et l’attaquante basée en Espagne Rasheedat Ajibade, remarquable lors du premier match, a donné l’avantage au Nigeria une nouvelle fois à la 53e minute, avant que Shelina Zardosky n’égalise pour le Canada à deux minutes de la fin.”

Leave A Reply

Your email address will not be published.