Commerce intracontinental : le Nigeria préconise des partenariats entre les chargeurs africains

Détails avec Shiktra Shalangwa

0 52

Le ministère nigérian des Transports a préconisé une collaboration efficace entre les chargeurs africains et les autres parties prenantes afin d’ancrer des idées et des stratégies viables qui amélioreront le commerce intra-africain.

La secrétaire permanente du ministère fédéral des Transports, Mme Magdalene Ajani, a lancé cet appel lors de la cérémonie de clôture de la 9e Journée des chargeurs africains, qui s’est tenue à Lagos.

Elle a exhorté le secrétariat de l’Union des conseils des chargeurs africains (UASC) à travailler en liaison avec le secrétariat de l’Accord de libre-échange continental africain (AfCFTA) et d’autres parties prenantes afin de garantir une mise en œuvre harmonieuse des politiques qui stimuleront le commerce sur le continent africain.

Dr. Magdalene a déclaré que l’Accord de libre-échange continental africain (AfCFTA) est un programme phare de l’Union africaine et qu’en tant que membre fort et actif de l’Union africaine, le Nigeria a le devoir et s’engage pleinement à soutenir les projets, activités et programmes du secrétariat de l’AfCFTA.

Elle a indiqué que c’est cet engagement du Nigeria qui a motivé le choix du thème “AfCFTA : une véritable plateforme pour les chargeurs africains afin de les intégrer dans le commerce mondial”, pour la célébration de la 9ème Journée des chargeurs africains.

Le secrétaire permanent a félicité les participants à la conférence, notant que la qualité des discussions et de l’exposition lors de la conférence reflétait la volonté des chargeurs africains d’améliorer le commerce et le développement sur le continent.

S’exprimant sur les avantages de la conférence, la Secrétaire permanente a déclaré qu’outre la célébration des efforts et des réalisations des importateurs dans la promotion du commerce et du développement dans la région, l’événement a également fourni une véritable plate-forme d’interaction entre les acteurs clés et les parties prenantes du commerce international et de la chaîne de transport.

Elle a ajouté que la conférence a également offert une plateforme aux différents exposants pour présenter leurs produits et services en vue d’initier et de conclure des contrats et des accords commerciaux avec des expéditeurs de diverses parties du continent.

La cérémonie de clôture a été marquée par l’inspection des expositions par le ministre des Transports, Prince Ademola Adegoroye, le secrétaire permanent et d’autres dignitaires. Trois entreprises – JM Boma, Oklan Best Limited et Dijmeds Natural Cosmetics – ont été jugées gagnantes et ont pris respectivement les 1ère, 2ème et 3ème places.

Des représentants des pays suivants ont participé à l’événement : Angola, Burkina Faso, Cameroun, République centrafricaine, Congo, Côte d’Ivoire, République démocratique du Congo et Guinée équatoriale.

Les autres participants comprenaient : Gabon, Gambie, Ghana, Guinée Guinée Bissau, Mali, Nigeria, République du Niger, Sénégal et Togo.

Leave A Reply

Your email address will not be published.