Le ministre de l’information souhaite une collaboration pour restaurer la confiance du public

Détails avec Mnena Iyorkegh, Abuja

53

Le ministre de l’Information et de l’Orientation nationale, Mohammed Idris, a appelé les membres de l’Institut nigérian des relations publiques (NIPR) à travailler en partenariat avec le ministère de l’Information et de l’Orientation nationale pour restaurer la confiance dans le discours public afin d’améliorer le développement national.

Il a lancé cet appel lors de l’intronisation du NIPR à l’occasion de son anniversaire de diamant, qui s’est tenu à Abuja, la capitale du Nigeria.

Le ministre, représenté par le directeur général de Voice of Nigeria, Mallam Jibril Baba-Ndace, a exhorté les nouvelles recrues à promouvoir les bons récits, soulignant que la communication est essentielle à la construction de la nation.

“Nous avons une responsabilité en tant que citoyens, et pour ceux d’entre vous qui sont intronisés aujourd’hui, vous avez le double rôle de représenter vos organisations mais aussi de parler activement et positivement de votre pays. Ne faites pas partie de ceux qui dévalorisent le pays.

“Le Nigeria est un beau pays. Il y a des défis à relever, comme l’a reconnu le président, mais quelque chose est en train d’être fait. Aucune famille n’est parfaite, aucun pays n’est parfait, et par conséquent vous ne devriez pas être les moteurs de récits négatifs sur notre pays.”

De même, le président de l’Institut nigérian des relations publiques (NIPR), le Dr. Ike Neliaku, a indiqué que l’institut était en train de redéfinir le concept de nation en restaurant l’image du pays.

Il a appelé à des efforts de collaboration en vue de l’unité nationale et de la création d’un nouveau récit pour le Nigeria.

“Nous avons toujours insisté sur le fait que la réputation est un atout essentiel de toute nation. La réputation est une tâche que l’Institut a entreprise, et c’est pourquoi nous avons créé le groupe de gestion de la réputation du Nigeria. Nous le faisons parce que nous commençons à redéfinir le concept de nation. Quelle que soit la manière dont vous voulez promouvoir, commercialiser ou reconstruire la réputation de votre pays, la publicité interne et l’image nationale du pays sont très importantes. C’est pourquoi nous croyons qu’il faut tout mettre en commun avec le gouvernement, les sociétés civiles et les citoyens pour créer un nouveau récit. L’intronisation que nous avons aujourd’hui en est une indication claire”.

Le président de la commission des médias et des affaires publiques de la Chambre des représentants, M. Rotimi Akindele, a déclaré que la 10e Assemblée nationale donnait la priorité à l’engagement avec les parties prenantes essentielles pour réécrire l’image négative perçue du pays.

“La Chambre des représentants montre l’exemple en veillant à ce que les membres qui jouent un rôle dans les relations publiques soient membres de l’Institut. Nous avons investi dans l’idée de prendre des mesures législatives pour garantir la conformité, en particulier avec l’état des “fake news”, de la désinformation et des informations erronées qui prévalent. Il est important que nous ayons des organismes professionnels tels que le NIPR renforcés pour jouer ce rôle d’application”, a-t-il déclaré.

Tout en félicitant les nouveaux membres, le directeur général de la Federal Radio Corporation of Nigeria (FRCN), Dr. Mohammed Bulama, a promis que la société s’engageait à soutenir le NIPR pour mener la campagne en faveur d’une meilleure réputation du pays.

Certains des nouveaux membres, dont Mercy Gana, Bitrus Kozah et Abdul Isa, se sont engagés à changer l’image du Nigeria par l’intermédiaire de leurs différents médias.

Lors de l’intronisation spéciale du jubilé de diamant, plus de 600 nouveaux membres ont été intronisés à l’Institut nigérian des relations publiques (NIPR).

Comments are closed.