Nous n’allons pas inopportuné les Nigérians avec des impôts, déclare Shettima

Précisions deTimothy Choji, Abuja

201

Le vice-président nigérian, Kashim Shettima, a réaffirmé l’engagement du gouvernement à réorganiser le système fiscal du pays sans surcharger les Nigérians.

Shettima a déclaré que l’objectif fondamental de l’administration n’est pas d’augmenter la charge fiscale des Nigérians, mais d’améliorer l’efficacité de la collecte des impôts.

Il a déclaré cela jeudi lorsqu’il a reçu une délégation du Chartered Institute of Taxation of Nigeria (CITN) à la Villa présidentielle d’Abuja.

Sollicitant l’avis du CITN sur la manière d’attirer les investissements directs étrangers grâce à des taux d’imposition compétitifs pour les entreprises, M. Shettima a déclaré : “L’objectif de l’administration du président Bola Ahmed Tinubu n’est pas d’augmenter la charge fiscale des Nigérians, mais d’améliorer l’efficacité de la collecte de l’impôt. C’est notre objectif fondamental”.

“En parcourant chaque État, on trouve au moins cinq ou six endroits où l’on doit payer toutes sortes de taxes fictives qui ne vont pas dans les poches du gouvernement.

Collaboration

Le vice-président a souligné l’importance de la collaboration avec le CITN pour adopter les meilleures pratiques mondiales en matière d’administration fiscale, soulignant que “la connaissance n’est pas quelque chose que l’on peut acheter sur la place du marché ; il faut la mériter”.

Dans ses remarques, le président du CITN, Samuel Agbeluyi, a salué les efforts du gouvernement pour répondre aux besoins des Nigérians, citant la récente suspension de la taxe sur la cybersécurité comme un excellent exemple.

Il a reconnu les initiatives de l’administration, en unifiant les taux de change, en attirant les investissements étrangers, en établissant le Comité présidentiel sur la politique fiscale et les réformes fiscales, ainsi qu’en déployant des mesures de politique monétaire pour stabiliser le naira, combattre l’inflation et recapitaliser les banques.

M. Agbeluyi a exposé les objectifs à plusieurs volets du CITN, dont le principal est de forger un partenariat stratégique avec le gouvernement afin d’assurer la mise en œuvre harmonieuse des recommandations du comité de politique fiscale.

Il a plaidé pour la professionnalisation des fonctions fiscales au sein des agences gouvernementales, la reconnaissance des professionnels de la fiscalité et des contribuables exemplaires par le biais de distinctions nationales, et la promotion d’une relation de travail solide entre le CITN et le bureau du vice-président sur les questions fiscales.

Comments are closed.