Le gouvernement fédéral s’apprête à harmoniser la base de données nationale sur le sang

137

Le gouvernement fédéral a entamé des efforts pour établir une base de données nationale unifiée sur le sang afin d’améliorer le système de banque de sang du pays.

Le professeur Saleh Yuguda, directeur général de la Commission nationale du sang (NBSC), l’a révélé lors d’une réunion de collaboration avec une équipe de l’African Medical Centre for Excellence qui lui a rendu visite à Abuja jeudi.

Yuguda a souligné la nécessité de programmes de recherche axés sur le service du sang et l’hématologie, et s’est engagé à soutenir fermement le Centre médical africain d’excellence.

Il a ajouté que “l’harmonisation de la base de données nationale sur le sang devrait améliorer l’efficacité des services de banque de sang au Nigeria. Elle garantira également un approvisionnement en sang plus sûr et plus fiable pour les patients qui en ont besoin. Ce développement constitue une avancée significative pour le système de santé nigérian et souligne l’engagement du gouvernement en faveur de soins de qualité pour les citoyens”.

Selon lui, la collaboration entre la NBSC et le Centre médical africain d’excellence devrait permettre de réaliser des progrès dans les domaines du service du sang et de l’hématologie.

Auparavant, M. Brian Deaver, qui a dirigé l’équipe de l’hôpital, a déclaré que le centre, un hôpital privé spécialisé actuellement en construction au Nigeria, devrait se spécialiser dans l’oncologie, la santé cardiovasculaire et l’hématologie.

M. Denver a ajouté que l’hôpital, qui sera le premier des quatre hôpitaux prévus en Afrique, vise à mettre en place un cyclotron capable de fournir des radio-isotopes.

Il a donc sollicité la collaboration de la Commission pour identifier les domaines de partenariat bénéfique qui permettraient d’améliorer les services de soins de santé au Nigeria.

Comments are closed.