Le gouvernement fédéral accueille 396 diplômés en sciences de laboratoire médical formés à l’étranger

11e cérémonie d'intronisation

257

Le Medical Laboratory Science Council of Nigeria (MLSCN) a intronisé pas moins de 396 diplômés en sciences de laboratoire médical formés à l’étranger.

 

Le Dr Tunji Alausa, ministre d’État à la santé et à la protection sociale, qui s’est exprimé lors de la 11e cérémonie d’intronisation et de prestation de serment mercredi à Abuja, a déclaré que ce geste permettrait de freiner le tourisme médical et de stimuler le secteur de la santé.

M. Alausa, représenté par le Dr Obi Ugbo, assistant technique principal du ministre, a déclaré que l’intronisation était une étape cruciale dans les efforts déployés par le gouvernement pour intensifier la formation et le recrutement d’une main-d’œuvre compétente, qualifiée et polyvalente pour le secteur de la santé.

« Il suffit de dire que le gouvernement fédéral est pressé de repositionner le secteur de la santé pour l’amener au niveau de ses pairs dans d’autres pays, en particulier ceux que nous cherchons souvent à comparer.

« L’idée selon laquelle nous dépensons plus de 2 milliards de dollars de nos maigres réserves en devises pour le tourisme de santé n’est ni acceptable ni durable.

« Par conséquent, tout le monde doit être sur le pont pour garantir une meilleure image et de meilleurs résultats pour le secteur de la santé.

Selon lui, le processus est conforme aux meilleures pratiques internationales.

« Il est plus gratifiant de ne pas se contenter d’intégrer de nouveaux venus dans votre profession parce qu’ils ont été formés à l’étranger, mais de les soumettre à juste titre à un programme de recyclage et à des examens ultérieurs dans le pays.

« Même d’autres systèmes de santé plus avancés soumettent ceux qui ont été formés à l’étranger à de nouvelles expériences d’apprentissage rigoureuses, et leur autorisation d’exercer est subordonnée à leur réussite aux examens prescrits.

Selon lui, l’exode des professionnels de la santé à la recherche de soi-disant pâturages plus verts a entraîné une pénurie importante du personnel nécessaire à la croissance du secteur de la santé.

M. Alausa a déclaré que, selon des données récentes, le pays ne comptait pas moins de 300 000 professionnels de la santé pour répondre aux besoins de santé de plus de 200 millions de personnes.

« Ce chiffre est nettement insuffisant et exerce une pression énorme sur la main-d’œuvre disponible.

« C’est pourquoi, en collaboration avec les parties prenantes concernées, y compris le MLSCN, le gouvernement fédéral prend les mesures nécessaires pour améliorer et stabiliser le secteur de la santé.

Il a déclaré avoir été informé que pratiquement toutes les procédures du Conseil, y compris celles relatives à l’enregistrement des laboratoires et à l’octroi des licences, avaient été numérisées.

« Je vous félicite et vous encourage à poursuivre ce bon travail », a-t-il déclaré.

Tosan Erhabor, greffier du MLSCN, a déclaré que la cérémonie soulignait le désir de promouvoir l’excellence et le professionnalisme au sein du conseil.

M. Erhabor a déclaré que la loi Act. 11 de 2003 chargeait le conseil de déterminer périodiquement le niveau de compétence à atteindre par les personnes cherchant à devenir des scientifiques de laboratoire médical.

Il a ajouté que le conseil devait revoir le processus d’admission à la profession des personnes formées en dehors des frontières du pays.

M. Erhabor a lancé un appel au gouvernement pour qu’il ouvre l’espace de l’emploi afin d’absorber les jeunes professionnels de la santé.

« Cela les incitera à rester dans le pays et contribuera à repositionner le secteur de la santé tout en ralentissant la fuite des cerveaux qui l’affecte actuellement.

« Je souhaite réitérer notre appel au ministère pour qu’il établisse une réserve centralisée pour l’affectation en stage de nouveaux scientifiques de laboratoire médical.

« Cela réduira sans aucun doute les défis auxquels sont confrontés les nouveaux diplômés, qui sont obligés de parcourir les rues à la recherche de places de stage », a-t-il déclaré.

Les personnes intronisées ont promis de donner le meilleur d’elles-mêmes et de s’améliorer sur le plan académique.

Comments are closed.