RDC : Le calme revient à Kinshasa après une tentative de coup d’État

164

Les rues de la capitale du Congo, Kinshasa, semblent calmes après que l’armée a annoncé avoir déjoué une tentative de coup d’État plus tôt dans la journée.

Des dizaines d’hommes armés ont pris d’assaut le bureau du président, appelant à son éviction.

Le porte-parole de l’armée, le général Slyvain Ekenge, a confirmé l’arrestation des putschistes.

La tentative de coup d’État a eu lieu dimanche à l’aube au Palais de la Nation.

Des hommes armés en uniforme militaire ont fait irruption dans le bureau du président Félix Tshisekedi, qui n’était pas présent à ce moment-là.

L’armée a engagé le combat avec les assaillants, tuant certains d’entre eux et rétablissant le calme dans la ville.

Les habitants ont exprimé leur colère face à cet incident, appelant à des solutions diplomatiques et à des enquêtes appropriées sur la manière dont les assaillants sont parvenus à franchir les barrières de sécurité.

La tentative de coup d’État a eu lieu quelques heures après une fusillade dans la résidence de l’ancien vice-premier ministre Vital Kamerhe, qui est sain et sauf avec sa famille.

Ces troubles viennent s’ajouter au conflit armé en cours dans l’est du pays, où les forces congolaises affrontent les rebelles du M23 dans la province du Nord-Kivu, provoquant le déplacement de plus d’un million de personnes depuis l’année dernière.

Comments are closed.