L’Agence pour la biosécurité s’engage à utiliser les OGM en toute sécurité au Nigeria

Détails avec Zeniat Abubakar, Abuja

148

L’Agence nationale de gestion de la biosécurité au Nigeria (NBMA) s’engage à garantir la sécurité et le bien-être de tous les citoyens en ce qui concerne le développement et l’utilisation responsable des organismes génétiquement modifiés (OGM) au Nigeria.

La responsable de l’information et des relations publiques de l’agence, Mme Gloria Ogbaki, a déclaré dans un communiqué que l’agence s’efforçait en permanence d’améliorer ses processus et de s’adapter aux nouveaux développements scientifiques.

“Nous assurons à tous les Nigérians que l’AMNB reste dévouée à son mandat de sauvegarde de la santé et de l’intégrité environnementale de notre nation.

“Nous encourageons tout le monde à rester informé et à participer à nos activités. Ensemble, nous pouvons faire en sorte que les avantages de la biotechnologie moderne soient exploités de manière sûre et responsable”, a-t-elle déclaré.

Mme Ogbaki a également déclaré que l’AMNB avait été créée pour assurer une surveillance réglementaire et veiller à ce que le développement, la manipulation et l’utilisation responsable des OGM soient sans danger pour les êtres humains, les animaux et l’environnement, ce que ses dirigeants ne considèrent pas comme allant de soi.

“L’Agence respecte la Chambre des représentants et prend note de l’enquête proposée par la commission de la production et des services agricoles.

“L’Agence coopérera en fournissant des informations pertinentes afin de démontrer son engagement en faveur de la transparence et de la responsabilité dans l’exercice de son mandat et de ses responsabilités”, a-t-elle déclaré.

Elle a déclaré que l’agence s’efforçait d’adapter les nouveaux développements scientifiques tout en s’engageant régulièrement avec les parties prenantes, notamment les agriculteurs, les chercheurs, les organisations de la société civile et le public, afin de fournir des informations et de répondre aux préoccupations concernant les OGM.

“Nous restons ouverts aux commentaires et nous nous engageons à améliorer notre cadre réglementaire afin de mieux servir les intérêts des Nigérians.

“En outre, la NBMA fonctionne avec la même rigueur et les mêmes normes réglementaires que d’autres agences internationales de biosécurité de premier plan, telles que le Département de l’agriculture des États-Unis (USDA), l’Office of the Gene Technology Regulator d’Australie et des agences réglementaires africaines telles que la National Biosafety Authority (NBA) au Ghana et la National Biosafety Authority au Kenya”, a-t-elle expliqué.

Selon Mme Ogbaki, l’AMNB reconnaît l’importance de la transparence et de l’engagement public, ajoutant que les consultations publiques et les programmes de sensibilisation font partie intégrante des opérations de l’agence et assurant que les voix des Nigérians seront entendues et prises en compte.

Comments are closed.