Construction des aéroports: deux Etats nordistes exigent le remboursement de 24 milliards de naira

Gloria Essien, Abuja

168

Le président Bola Tinubu a demandé l’approbation de la Chambre des représentants pour que le gouvernement fédéral rembourse 24 milliards de naira aux gouvernements étatiques de Nasarawa et de Kebbi.

Ce remboursement concerne la reprise des aéroports construits par les deux États.

La demande du président a été transmise dans une lettre adressée au président de la Chambre des représentants, Abbas Tajudeen. La lettre a été lue à haute voix lors de la session plénière de jeudi par le vice-président de la Chambre, Benjamin Kalu.

Le président demande l’approbation de la Chambre pour rembourser plus de 15 milliards de nairas au gouvernement de l’État de Kebbi et 9 milliards de nairas au gouvernement de l’État de Nasarawa.

Le président a expliqué dans sa lettre que “l’aviation, y compris les aéroports, la sécurité des aéronefs et le transport de passagers et de marchandises par voie aérienne, étaient sous le contrôle du gouvernement fédéral, comme le prévoit la Constitution de 1999 (telle qu’amendée)”.

La lettre a stipulé: “Mise en place d’un programme de billets à ordre en faveur des gouvernements des États de Kebbi et de Nasarawa pour le remboursement des coûts respectifs de la construction de nouveaux aéroports dans ces États qui ont été pris en charge par le gouvernement fédéral.

“La Chambre des représentants est invitée à noter que lors de la réunion du Conseil exécutif du Conseil exécutif fédéral FEC, qui s’est tenue le 23e jour de mai 2023, il a été approuvé ce qui suit :

“Qu’un billet à ordre d’un montant de 9 000 542 651 786,11 soit émis à l’intention du gouvernement de l’État de Nasarawa à titre de remboursement pour la prise en charge de l’aéroport de Nasarawa nouvellement construit.

“Qu’un billet à ordre d’un montant de 15 137 336 95,88 N soit délivré au gouvernement de l’État de Kebbi à titre de remboursement pour la prise en charge de l’aéroport international de Bernin Kebbi.

“La Chambre des représentants souhaitera peut-être noter qu’en vertu des dispositions du point 3 de la deuxième annexe de la Constitution de la République fédérale du Nigeria de 1999, telle qu’amendée, l’aviation, y compris les aéroports, la sécurité des aéronefs et le transport de passagers et de marchandises par voie aérienne, fait partie de la liste législative exclusive.

“Il en résulte que la propriété, la réglementation et le contrôle des aéroports au Nigeria relèvent exclusivement du gouvernement fédéral.

“À la lumière de ce qui précède, je demande instamment à la Chambre des représentants d’examiner et d’approuver simultanément la mise en place du programme de billets à ordre en faveur des gouvernements des États de Kebbi et de Nasarawa, respectivement, comme le prévoit le paragraphe 2 ci-dessus.

L’État de Kebbi avait précédemment alloué des fonds pour la construction de l’aéroport international Sir Ahmadu Bello à Birnin Kebbi, sa capitale, tandis que le gouvernement de l’État de Nasarawa avait investi 9 milliards de nairas dans la construction de l’aéroport de fret de Lafia à Nasarawa.

La lettre a été lue par le vice-président de la Chambre, qui a présidé la séance plénière.

Comments are closed.