Le terrorisme en Afrique est alimenté par les financiers selon le Conseiller à la sécurité nationale du Nigéria

Rapports de Nokai Origin depuis Abuja

138

Le conseiller à la sécurité nationale du Nigéria, Mallam Nuhu Ribadu, a fait entendre que le terrorisme en Afrique est alimenté par le financement étranger, le crime organisé, la pauvreté, l’inégalité, les conflits prolongés, entre autres.

Déclaration faite lors de la réunion africaine de haut niveau sur la lutte contre le terrorisme qui s’est tenue à Abuja, la capitale nigériane.

Selon le responsable de la sécurité, le Nigéria s’attaque de manière décisive à tous les moteurs de l’extrémisme violent, y compris les catalyseurs économiques et sociaux, tout en améliorant la collecte de renseignements grâce à une meilleure collaboration entre les agences et à l’instauration d’un climat de confiance avec les citoyens.

“Le Nigéria renforce son système judiciaire pour qu’il puisse traiter efficacement les affaires de terrorisme et a affecté un fonds à la lutte contre le terrorisme.

“Nous avons repris les poursuites judiciaires contre les personnes soupçonnées d’appartenir à Boko Haram dans tout le pays”, a révélé le conseiller à la sécurité nationale.

Dans ses remarques, la vice-secrétaire générale des Nations unies, Amina Mohammed, a suggéré que l’un des moyens de lutter contre le terrorisme sur le continent consistait pour les Africains à reconstruire leur contrat social avec leurs citoyens et à assurer une bonne gouvernance.

“La reconstruction du contrat social est nécessaire à la reprise. Nous devons prêter attention aux femmes et aux filles qui sont fortement touchées par le terrorisme, y compris les jeunes. Il est important de soutenir et de guérir les personnes touchées par le terrorisme”, a informé la vice-secrétaire générale des Nations unies.

Le secrétaire général adjoint du Bureau des Nations unies pour la lutte contre le terrorisme (UNOCT), M. Vladimir Voronkov, a félicité le Nigéria pour son leadership dans la lutte contre le terrorisme en Afrique et pour avoir accueilli la réunion.

Il a noté que le terrorisme menace la paix et la sécurité, en particulier en Afrique où son impact est le plus ressenti, ajoutant que le succès du Bureau des Nations Unies pour la lutte contre le terrorisme en Afrique dépend de son soutien aux programmes et solutions menés par l’Afrique.

Comments are closed.