Lutte contre le terrorisme : Deux terroristes se rendent aux troupes nigérianes

Deux terroristes qui ont remis leurs armes aux troupes dans leur zone d'opérations.

140

La Force d’intervention conjointe multinationale (MNJTF) a enregistré des avancées significatives lorsque le secteur 3 de Monguno, au Nigeria, a reçu deux terroristes qui ont remis leurs armes aux troupes dans leur zone d’opérations.

Le secteur 3 correspond à la brigade nigériane de la MNJTF, qui comprend la 19e brigade de l’armée nigériane. Son quartier général se trouve à Monguno, dans l’État de Borno.

Une déclaration du chef de l’information publique militaire de la MNJTF N’djamena Tchad, le lieutenant-colonel Abubakar Abdullahi, a confirmé que les deux individus qui se sont rendus sont identifiés comme étant des experts en engins explosifs improvisés (IED). Il s’agit d’Abubakar Mohammed, 19 ans, également connu sous le nom de Garba, et de Bana Modu, 13 ans.

Les membres de Boko Haram se sont rendus le 21 avril 2024, marquant un succès notable dans la campagne en cours pour démanteler les opérations de Boko Haram dans la région.

Au cours d’une enquête préliminaire, Mohammed et Modu ont révélé “qu’ils avaient reçu l’ordre de poser des engins explosifs improvisés le long des routes Doron Baga et Fish Dam à Baga, dans le gouvernement local de Kukawa de l’État de Borno, au Nigéria”.

Au lieu d’exécuter leur mission, ils ont décidé d’abandonner leur tâche, de s’enfuir avec les EEI et de se rendre à la MNJTF. Leur décision a été influencée par l’opération NASHRUL SALAM récemment achevée par la MNJTF, une opération non cinétique et la stratégie d’engagement personnel du secteur avec des sources pertinentes, démontrant l’efficacité des opérations psychologiques dans la lutte contre le terrorisme.

Les objets récupérés comprennent deux engins explosifs improvisés, deux téléphones portables et une somme de cinquante-trois mille nairas (N53 000,00) provenant uniquement de Mohammed et Modu.

Ce développement souligne l’engagement de la MNJTF à encourager d’autres terroristes se cachant dans les îles du lac Tchad à sortir, à se rendre et à déposer les armes, dans le but de parvenir à une paix durable dans la région.

La MNJTF a déclaré qu’elle restait fidèle à sa mission de rétablissement de la paix et de facilitation du retour à la normale dans le bassin du lac Tchad.

 

Comments are closed.