Arrestation de 54 suspects de crime à Kano

La police arrête 54 suspects dans l'État de Kano

161

La police de l’État de Kano, au nord-ouest du Nigeria, a arrêté 54 suspects qui prévoyaient de perturber la célébration du durbar traditionnel Hawan Daushe dans la ville avec diverses armes dangereuses et des drogues dures.

Le responsable des relations publiques de la force, l’ASP Abdullahi Kiyawa, a révélé dans un communiqué de presse que la police avait découvert des complots de certains voyous politiques et ennemis de l’État qui prévoyaient de se cacher sous des insignes politiques et de perturber les célébrations.

Il a expliqué que “les forces de sécurité conjointes de l’État sont conscientes de ces plans diaboliques et ont mis en place tous les mécanismes nécessaires pour assurer le déroulement pacifique des activités du Durbar et la sécurité de tous les résidents de l’État, grâce à un déploiement adéquat d’effectifs et d’équipements dans des lieux stratégiques de l’État.

“Le commandement de la police de l’État de Kano fait donc savoir catégoriquement que quiconque, sous quelque prétexte que ce soit, tente de perturber la paix qui règne dans l’État sera arrêté et devra faire face à la colère de la loi. Leurs commanditaires seront également repérés et suivront la même voie”. a ajouté M. Kiyawa.

Il a conseillé aux hommes politiques d’inciter leurs partisans à considérer le Sallah comme une célébration de l’unité et de la tradition, et non comme une activité politique.

“Le Durbar de Sallah n’est pas une activité politique, et toute forme d’affichage des symboles des partis politiques, tels que les panneaux et les affiches, sont des instruments de mauvaise interprétation et de rupture de l’ordre public.

Le responsable de l’image de la police a déclaré que les suspects seraient traduits en justice à l’issue de l’enquête.

“Les membres du public doivent noter que le commandement de la police de l’État de Kano encourage la collaboration et la coopération continues de toutes les parties prenantes afin de construire collectivement un environnement plus sûr et plus sécurisé pour tous et demande instamment à chacun de continuer à signaler tout mouvement suspect de personne(s) ou d’objet(s) qu’il rencontre au poste de police le plus proche.”

 

Comments are closed.