Le NCCC et le Canada s’associent pour une action contre le changement climatique qui tienne compte des sexospécificités

l'action de changement climatique sensible au genre au Nigeria

293

Le Conseil national sur le changement climatique (NCCC) affirme qu’il collabore avec le gouvernement canadien sur l’action de changement climatique sensible au genre au Nigéria.

Dr Salisu Dahiru, le directeur général du NCCC, a communiqué cela vendredi à Abuja lors d’un atelier d’une journée pour réfléchir à un projet de rapport sur l’action climatique sensible au genre au Nigeria.

M. Dahiru a reconnu le rôle essentiel de l’égalité des sexes dans l’action climatique et a souligné la nécessité d’une sensibilisation, d’une mobilisation, d’une éducation, d’un renforcement des capacités et d’une amélioration à grande échelle pour parvenir à une action climatique efficace.

Il a exprimé sa gratitude au Haut-commissariat du Canada et à d’autres acteurs techniques clés.

Il a appelé à un partenariat plus approfondi sur la mobilisation de projets de développement supplémentaires, ainsi qu’au soutien de nouvelles initiatives axées sur l’atténuation du changement climatique et l’adaptation à celui-ci.

Le directeur général a exhorté le gouvernement canadien à continuer d’investir au Nigeria, le président Bola Tinubu étant prêt à éliminer tout obstacle potentiel à l’investissement du secteur privé canadien dans les solutions nigérianes en matière de changement climatique.

Il a assuré que l’atelier répondrait aux exigences des Nations unies en matière de changement climatique en ce qui concerne l’intégration de la dimension de genre.

Auparavant, Likezo Karn, premier secrétaire et haut fonctionnaire chargé du développement à la section de la coopération au développement du gouvernement du Canada, a souligné l’importance de l’égalité des sexes dans l’approche de l’aide internationale du Canada.

La politique féministe du Canada en matière d’aide internationale repose sur la conviction que la réussite des programmes de développement exige la participation égale et la prise en compte de tous les genres.

“Cela inclut les hommes, les femmes, les garçons et les filles.

L’égalité des sexes n’est pas seulement une question d’équité, mais aussi d’efficacité ; toutes les questions de développement, depuis le changement climatique, ont un impact différent sur les hommes et les femmes“, a expliqué Mme Karn.

L’atelier a été organisé avec le soutien de Global Affairs, Canada, afin d’évaluer l’impact des politiques, des programmes et des projets sur l’égalité des sexes au Nigeria et d’identifier les domaines d’amélioration.

Comments are closed.