Fonds de la Banque mondiale : La JWSC réhabilite la station d’épuration et la réticulation

Augmenter l'approvisionnement en eau de Bukuru et de ses environs

218

La Jos Water Services Corporation (JWSC) a déclaré que le fonds de la Banque Mondiale reçu serait utilisé pour augmenter l’approvisionnement en eau de Bukuru et de ses environs dans la zone de gouvernement local de Jos Sud.

M. Apollos Samchi, le directeur général de la société, a déclaré que 1,7 milliard de nairas seraient dépensés pour la réhabilitation de l’usine de traitement de l’eau, le réservoir en acier et la pose de tuyaux jusqu’aux maisons des consommateurs.

Samchi, qui a révélé cela vendredi à Jos, au cours d’un atelier de renforcement des capacités de deux jours, a déclaré que les projets devraient être achevés dans quatre mois.

L’atelier organisé pour les entrepreneurs avait pour thème : “La mise en œuvre des plans de gestion environnementale et sociale pour les projets à Jos Sud.

Le directeur général a déclaré que les projets assureraient un approvisionnement régulier en eau potable aux habitants de Gyel et de Kurgiya dans la zone de gouvernement local de Jos Sud.

Il a indiqué que l’usine de traitement, une fois réhabilitée, produirait 5 000 litres cubes d’eau par jour.

Le directeur général a également déclaré que l’exercice de réticulation couvrirait les résidents qui n’étaient pas initialement connectés à l’approvisionnement public en eau dans la région.

Samchi a déclaré que l’essence de l’atelier était de s’assurer que les entrepreneurs étaient formés pour développer des mesures et des contrôles adéquats afin de minimiser et d’atténuer les risques environnementaux et sociaux potentiels qui pourraient avoir un impact négatif sur la mise en œuvre du projet.

Il a appelé tous les entrepreneurs qui gèrent les projets à s’assurer qu’ils respectent les normes environnementales et de sécurité et qu’ils livrent dans les délais impartis.

Dans ses remarques, M. Jonathan Malann, coordinateur du projet Plateau pour le programme SURWASH (Sustainable Urban, Rural Water Supply, Sanitation and Hygiene programme), a également conseillé aux entrepreneurs de respecter les normes environnementales et de sécurité définies par la Banque mondiale.

Le rapport indique que le gouvernement fédéral a reçu un financement de 700 millions de dollars de la Banque mondiale pour s’assurer que tous les habitants ont accès à des services WASH durables et gérés en toute sécurité.

Les sept États participants sont Plateau, Delta, Ekiti, Gombe, Imo, Katsina et Kaduna.

Comments are closed.