Le Commonwealth demande l’accès à la justice

Détails avec Mnena Iyorkegh, Abuja

137

La secrétaire générale du Commonwealth, Patricia Scotland KC, a appelé à des actions plus fortes pour garantir que l’accès à la justice devienne une réalité pour les 2,5 milliards de membres du Commonwealth.

La secrétaire générale a lancé cet appel en s’adressant à plus de 400 ministres, hauts fonctionnaires et autres dignitaires des six régions du monde lors de la réunion des ministres de la Justice du Commonwealth de 2024 à Zanzibar.

“Il est de notre responsabilité de faire avancer le changement de paradigme convenu lors de notre dernière réunion à Maurice pour mettre en œuvre la Déclaration du Commonwealth sur l’accès à la justice et veiller à ce que les citoyens du Commonwealth sachent qu’ils ont accès à la justice parce qu’ils peuvent la goûter, la voir et la ressentir.”

Face à l’escalade des crises dans le monde, elle a salué le travail des ministres de la justice du Commonwealth tout en appelant à mettre davantage l’accent sur la justice en tant que “force essentielle” pour surmonter les défis actuels. L’Écosse a exhorté les ministres à approfondir leurs délibérations avec rigueur et courage afin de s’assurer que les engagements ne restent pas lettre morte, mais qu’ils soient mis en œuvre. La réunion a été inaugurée par la présidente de la République unie de Tanzanie, Samia Suluhu Hassan, qui a souligné le rôle crucial du droit pour relever des défis mondiaux sans précédent et a décrit la réunion comme une occasion opportune de coopérer au renforcement des systèmes juridiques.

Traduit avec DeepL.com (version gratuite)

“Ce forum ouvrira la voie à de nouvelles collaborations, à l’innovation et à l’action collective, alors que nous nous efforçons de répondre aux besoins changeants de nos sociétés. Ensemble, nous pouvons construire un avenir meilleur où la justice prévaut et où les droits de chaque individu sont protégés afin de soutenir le développement durable dans les nations du Commonwealth”. Elle a ajouté

Réfléchissant au thème de la réunion, “Comment la numérisation ouvre la voie au développement d’un accès à la justice centré sur les personnes”, la présidente a souligné l’utilisation par son gouvernement de la technologie pour améliorer les services juridiques, notamment par le déploiement de tribunaux électroniques qui permettent de gagner du temps.

Accueillie par la République-Unie de Tanzanie, la réunion biennale est le principal organe de décision des ministres de la justice des 56 pays du Commonwealth.

Parallèlement à la réunion, une série d’événements parallèles sont organisés afin de garantir la diversité des perspectives, de l’inclusion des personnes handicapées au droit commercial numérique, et de contribuer aux discussions ministérielles.

Comments are closed.