Méningite : L’État de Gombe traite 84 cas suspects et enregistre 6 décès

90

Le gouvernement de l’État de Gombe affirme avoir enregistré six décès sur les 95 cas suspects de méningite cérébro-spinale (MCS) dans les zones de gouvernement local de Nafada et Funakaye.

Le Commissaire à la santé, le Dr Habu Dahiru, a déclaré lors d’une conférence de presse jeudi à Gombe, que le ministère avait déployé une équipe médicale à Nafada, pour contenir la maladie à la suite du signalement de cas présentant des symptômes évocateurs de la MSC.

Sur les 95 personnes admises, 29 échantillons ont été prélevés, dont deux seulement de Funakaye LGA se sont révélés positifs.

“Quatre-vingt-quatre personnes ont été traitées et ont quitté l’hôpital, six personnes sont toujours hospitalisées”, a-t-il déclaré.

M. Dahiru a déclaré que les six décès enregistrés n’étaient pas suffisants pour déclarer la maladie comme une épidémie, car ils n’ont pas atteint le seuil de la MCS, qui est de 10 cas confirmés dans une population de 100 000 personnes en une semaine.

Il a indiqué que l’État, en collaboration avec ses partenaires, avait activé un centre d’opérations d’urgence (COU) comprenant l’OMS, l’UNICEF et le NCDC en cas de suspicion de MSC, et qu’il avait également exclu la possibilité d’une fièvre de Lassa.

Selon lui, le COU est chargé de contrôler la propagation des cas de MSC détectés à Funakaye.

M. Dahiru a indiqué que l’EOC avait déployé l’équipe de réponse rapide (RRT) de l’État et des gouvernements locaux, afin d’engager les chefs traditionnels des communautés touchées à sensibiliser le public aux précautions à prendre contre la MMC.

“Nous allons également sensibiliser les chefs religieux à la MSC, afin qu’ils puissent faire des annonces pendant les séances de culte.

Le commissaire a indiqué que le ministère avait fourni des médicaments et des consommables pour la prise en charge gratuite des cas suspects, ainsi que pour la collecte d’échantillons en vue de leur transmission au laboratoire du NCDC à Abuja.

Comments are closed.