La FCTA inscrit les femmes enceintes au régime d’assurance maladie

94

La Federal Capital Territory Authority (FCTA) a inscrit jeudi les femmes enceintes au régime d’assurance maladie dans le cadre des efforts visant à réduire la mortalité maternelle à Abuja.

Le programme, organisé par le FCT Health Insurance Scheme (FHIS) en collaboration avec l’USAID Integrated Health Programme (IHP), vise à sensibiliser les femmes enceintes à la nécessité de réduire la mortalité maternelle.

Le Dr Adedolapo Fasawe, secrétaire du mandat, Secrétariat à la santé et à l’environnement du FCT (FCT-HES), a révélé que 500 kits d’accouchement gratuits avaient été distribués aux femmes enceintes qui s’étaient inscrites au régime d’assurance maladie.

Mme Fasawe a déclaré qu’il n’y avait aucune raison pour qu’une femme meure des suites de complications liées à l’accouchement.
Selon elle, ce n’est pas seulement pendant l’accouchement que les femmes ont des complications.

“Cela arrive aussi parfois après l’accouchement.

“Aujourd’hui, nous disons que l’assurance maladie couvre les soins prénatals, mais aussi pendant et après l’accouchement, et nous avons ajouté une autre innovation, le kit d’accouchement en toute sécurité.

“Nous nous sommes rendu compte que de nombreuses femmes se rendent chez des accoucheuses traditionnelles pour accoucher et que celles-ci utilisent parfois des instruments qui ne sont pas stériles ou qui ont déjà été utilisés.

“Ce kit est absolument stérile. Il est écrit que s’il a été ouvert, il ne doit pas être réutilisé.

“Tout ce qui se trouve ici est à usage unique et est destiné à être utilisé pendant l’accouchement ; les éléments qui se trouvent à l’intérieur protègent à la fois la mère et l’enfant, et même le personnel soignant.

“Les gants et les draps pour l’accouchement sont tous à l’intérieur et il y en a un par personne”, a-t-elle précisé.

Elle a également déclaré que la distribution des kits visait à encourager les femmes enceintes à s’inscrire à l’assurance maladie.

Selon elle, le kit coûte généralement environ 50 000 N et la pratique actuelle veut que tout soit listé pour que la femme l’achète avant l’accouchement.

“Mais nous les distribuons gratuitement une fois que la femme est inscrite à l’assurance maladie.

“À l’heure actuelle, les femmes enceintes d’Abuja qui n’ont pas les moyens de payer leur assurance maladie vont être enregistrées dans le groupe vulnérable, et ce gratuitement.

“À Abuja, les soins prénatals sont déjà gratuits, mais l’accouchement ne l’est pas.

“Toutefois, l’essentiel aujourd’hui est de faire savoir aux gens que s’ils n’ont même pas les moyens de payer l’assurance maladie, il existe des indices que nous utilisons pour vérifier que la personne est pauvre.

“Nous enregistrons la personne tout à fait gratuitement et ce kit sera donné et le bébé sera pris en charge gratuitement pendant un an dans le cadre du régime d’assurance maladie”.

M. Fasawe a également invité les autres résidents à s’inscrire au FHIS, affirmant qu’il leur offrirait des services de soins de santé à des coûts minimes.

La ministre d’État pour le FCT, le Dr Mariya Mahmoud, a déclaré que la FCTA s’efforçait de veiller à ce que chaque quartier des six conseils de zone dispose d’un centre de soins de santé primaires fonctionnel.

Mme Mahmoud, qui était représentée par son chef de cabinet, le Dr Abdullahi Kauran-Mata, a déclaré qu’il était nécessaire d’accroître la couverture de l’assurance maladie dans le FCT, en particulier pour les personnes travaillant dans le secteur non formel.

Elle a ajouté que l’assurance maladie contribuait à la réalisation de la couverture sanitaire universelle (CSU) et a demandé au FHIS de veiller à ce que les organisations de maintenance sanitaire (HMO) s’acquittent parfaitement de leurs tâches.

Frances-Lois Adewumi, directrice de l’USAID-IHP pour l’État de FCT, a réaffirmé le soutien de son organisation à la FHIS.

Elle a déclaré que cela avait pour but de renforcer les capacités grâce à la formation du personnel et à des services de santé subventionnés afin d’atteindre plus de personnes vulnérables et tous les résidents du FCT sur le long terme.

Certains des destinataires des kits ont félicité la FCTA pour son geste, ajoutant que cela contribuerait à alléger le fardeau qui accompagne la bénédiction de la maternité.

Ils ont également déclaré que le fait de s’inscrire au programme leur permettrait d’obtenir les soins médicaux dont ils ont besoin.

Comments are closed.