La commission des représentants s’engage à soutenir les communautés d’accueil d’HYPPADEC

Détails avec Gloria Essien, Abuja

86

Le président de la commission de la Chambre des représentants sur les services hydrologiques/la commission de développement des zones de production d’énergie hydroélectrique (HYPPADEC), le représentant Paschal Agbodike, s’est engagé à soutenir le développement des communautés d’accueil de la commission.

M. Agbodike a fait cette promesse lorsque le directeur général de HYPPADEC, M. Abubakar-Sadiq Yelwa, a comparu devant la commission à Abuja.

Lors de sa comparution devant la commission, M. Yelwa a déclaré que la commission était confrontée à plusieurs défis, notamment en matière de financement, ce qui l’a empêchée de remplir son mandat.

M. Agbodike a promis que la commission allait contribuer à résoudre les problèmes de financement auxquels l’Agence est confrontée.

Il a noté que tout comme les communautés hôtes de la Niger Delta Development Commission (NDDC) bénéficiaient de certains avantages, les communautés de l’HYPPADEC devraient recevoir le même traitement.

“Nous sommes prêts à améliorer les activités de l’HYPPADEC. Nous améliorerons la vie de ces communautés d’accueil, car je ne vois aucune différence entre l’HYPPADEC et la NDDC. Les communautés d’accueil de la NDDC bénéficient des avantages, des choses qui devraient leur revenir pour améliorer leurs souffrances en raison des risques liés aux activités des compagnies pétrolières.

“Les communautés d’HYPPADEC devraient donc également être indemnisées comme le prévoient la loi et l’acte de création d’HYPPADEC”, a déclaré M. Agbodike.

Il a précisé que les États de Kogi, Benue, Gombe, Kaduna, Kebbi, Kwara, Nasarawa, Niger, Plateau et Taraba seraient bénéficiaires.

Le législateur a également indiqué que les interventions en faveur des communautés se feraient dans les domaines de l’agriculture, du logement, de la construction et de la réhabilitation d’écoles, de la réhabilitation et de l’extension du réseau d’eau urbain, du développement de jetées, de forages, de l’apport d’engrais, de l’installation de lampadaires solaires, des TIC et de l’électrification des zones rurales, entre autres.

“Pour réaliser tout cela, le financement est vital. La question qui se pose ici est de savoir comment rendre ce financement disponible. Ce comité contribuera à rendre le financement possible.

“Il existe une règle d’accès aux prêts conformément à la loi portant création d’HYPPADEC. Si nécessaire, il est toujours possible de passer par les voies appropriées pour accéder aux prêts.

M. Agbodike a assuré que le comité contribuerait à faire en sorte que la plupart des choses dont l’agence a besoin soient financées.

HYPPADEC a été créée par une loi de l’Assemblée nationale pour relever les défis écologiques liés à l’exploitation des barrages hydroélectriques.

Comments are closed.