Vers la revision du programme de sécurité sociale et de lutte contre le chômage

Propos recueillis par Temitope Mustapha, Abuja

152

Le ministre des finances et ministre coordinateur de l’économie, Wale Edun, a révélé que le président Bola Ahmed Tinubu a ordonné la refonte du programme de chômage de la sécurité sociale afin d’assurer le paiement des jeunes Nigérians sans emploi et de rétablir immédiatement le transfert de 25 000 N à 12 millions de ménages pendant 3 mois.

Il a fait cette déclaration à l’issue de la réunion du Conseil des ministres FEC de lundi, présidée par le président Bola Tinubu, dans la salle du Conseil de la State House d’Abuja.

Le ministre des finances a également révélé que le gouvernement envisageait un autre programme visant à augmenter le pouvoir d’achat de la jeunesse nigériane et qu’il envisageait donc un autre programme visant à augmenter le pouvoir d’achat de la jeunesse nigériane.

Ses mots: “En cette période de hausse des prix des denrées alimentaires, M. le Président s’est engagé à faire tout ce qui peut être fait pour aider à donner du pouvoir d’achat aux plus pauvres et, dans cette optique, il s’est engagé et a donné des instructions pour que le programme de sécurité sociale pour les chômeurs soit conçu, en particulier pour répondre aux besoins des jeunes, des diplômés sans emploi, ainsi que de la société dans son ensemble.

“Nous aurons donc, dans un avenir proche, une allocation de chômage pour les jeunes chômeurs, en particulier.

“Enfin, dans le même ordre d’idées, je tiens à souligner qu’il y a de l’empathie. Et il y a un sentiment pour ceux qui sont moins bien lotis, ou qui ressentent particulièrement les douleurs de cet ajustement, il y a un programme de crédit social à la consommation.

“Ainsi, en rendant le crédit à la consommation disponible, les biens deviennent bien sûr plus abordables, l’économie a même une chance de redémarrer plus rapidement, parce que les gens ont un pouvoir d’achat qui leur permet de commander des biens, des produits”, a-t-il informé.

M. Edun a également parlé de l’examen effectué par le groupe présidentiel spécial sur le programme national d’investissement social (NSIP), qui a soumis un rapport préliminaire au président.

Il a détaillé aux journalistes que le président avait donné les grandes lignes du rapport lors de la réunion du Conseil, en précisant qu’il s’agissait d’un “examen des mécanismes existants, d’un examen des programmes existants et des réussites, telles que les 400 000 bénéficiaires du programme Geep”.

“Les programmes d’alimentation scolaire ont été identifiés et reconnus comme un autre exemple de réussite relative. Bien qu’il reste encore du travail à faire, notamment en ce qui concerne la disponibilité des données financières, qui est toujours à l’étude, le rapport intérimaire a été soumis et l’une des principales recommandations du groupe d’experts était que, compte tenu notamment du pouvoir d’achat limité des ménages en ce moment, de la hausse des prix, en particulier des prix alimentaires élevés, il est important de relancer le programme.

“Les paiements directs à 12 millions de ménages comprenant 60 millions de Nigérians doivent donc reprendre immédiatement, à condition que chaque bénéficiaire soit identifié par son numéro d’identité national et son numéro de vérification bancaire.

“Par conséquent, les paiements seront effectués sur des comptes bancaires ou des portefeuilles d’argent mobile. Ainsi, que ce soit avant ou après, l’identité des bénéficiaires sera vérifiée.

“Chaque personne qui reçoit 25 000 nairas pour une durée totale de trois mois sera identifiable, même après avoir reçu l’argent, on saura clairement à qui il est allé et quand il lui est allé. C’est ce grand changement qui a permis à M. le Président d’approuver le redémarrage de ce programme de paiement direct aux bénéficiaires”.Le ministre a ajouté.

Comments are closed.