Vers le partenariat du Nigéria avec les Pays-Bas

Détails avec Gloria Essien, Abuja

100

Le vice-président de la Chambre des représentants, Benjamin Okezie Kalu, a appelé à plus de collaboration et de partenariat entre le Nigeria et les Pays-Bas pour relever certains défis dans le pays, tels que les conflits et l’insécurité alimentaire, afin de favoriser la croissance économique et le développement.

M. Kalu a fait cet appel en accueillant l’ambassadeur des Pays-Bas au Nigeria, M. Wouter Plomp, qui lui a rendu une visite de courtoisie à l’Assemblée nationale, à Abuja.

Il a noté que les Pays-Bas représentent une source importante d’investissements directs étrangers (IDE) au Nigeria, en particulier dans les secteurs du pétrole et du gaz, de l’industrie manufacturière et de l’agriculture.

Il a félicité les Pays-Bas pour leurs investissements au Nigeria et leurs contributions à la réduction de l’insécurité.

Selon lui, le soutien des Pays-Bas aux initiatives de consolidation de la paix au Nigeria, en particulier pour résoudre les conflits dans des régions comme le Nord-Est, reflète l’engagement commun des deux nations à promouvoir la stabilité et la sécurité.

M. Kalu a insisté sur l’importance de la sécurité alimentaire, affirmant qu’il s’agit d’une approche durable pour parvenir à la paix et à la sécurité.

Le vice-président a fait référence à son initiative connue sous le nom de “Projet de paix dans le Sud-Est”, dont l’un des piliers est l’agriculture et la sécurité alimentaire, rappelant qu’il a récemment lancé le projet “Nourriture pour la paix”, qui vise à fournir de la nourriture à la population.

S’exprimant sur d’autres domaines de collaboration, M. Kalu a déclaré qu’il existait un potentiel important de partenariat dans la chaîne de valeur pour la transformation et l’emballage des produits laitiers.

Il a estimé que le Nigeria, qui possède le cinquième plus grand troupeau de bovins d’Afrique, peut favoriser la croissance économique en collaborant avec les Pays-Bas dans la transformation des produits laitiers au-delà de ce qui se fait actuellement.

Il a ajouté que le parlement était impatient de s’engager dans un dialogue plus productif qui renforcerait davantage les relations bilatérales.

Le vice-président a déclaré : “Votre présence ici, à la Chambre du peuple, témoigne des liens historiques profondément enracinés et de l’amitié durable qui unissent nos deux nations. Le Parlement est conscient de votre présence dans le pays et de l’impact que vous avez. Le parlement nigérian est conscient de la contribution que vous apportez à la construction de la nation. En 2022, le commerce bilatéral entre le Nigeria et les Pays-Bas a atteint 7,7 milliards d’euros, le Nigeria bénéficiant d’un excédent commercial de 5,2 milliards d’euros. Nos relations commerciales continuent de prospérer.

“Le soutien des Pays-Bas aux initiatives de consolidation de la paix au Nigeria, en particulier pour résoudre les conflits dans des régions comme le Nord-Est, est louable. Plus précisément, le Royaume des Pays-Bas a apporté un soutien crucial aux personnes touchées par l’insurrection de Boko Haram au cours des sept dernières années. Permettez-moi également de mentionner le système alimentaire. Si nous assurons la sécurité des vies et des biens et que nous n’assurons pas la sécurité alimentaire, des vies et des biens seront perdus. Si nous sécurisons les vies et la nourriture, c’est une approche durable de la paix et de la sécurité. J’ai lancé un projet connu sous le nom de Projet de paix dans le sud-est et l’un des domaines que nous voulons résoudre en tant que stratégie non cinétique pour résoudre les problèmes d’insécurité dans cette région est l’alimentation. Sous ses 8 piliers, nous avons ce que nous appelons “la nourriture pour la paix”. Nous avons des plans à court et à long terme”.

Auparavant, l’ambassadeur Wouter Plomp a déclaré au vice-président que les Pays-Bas étaient très intéressés par l’approfondissement de la coopération dans le domaine de l’agriculture et dans d’autres secteurs, en vue de promouvoir ces secteurs, de renforcer les relations bilatérales et le dialogue mutuel.

Il a informé le vice-président de la Chambre d’un protocole d’accord signé il y a quinze jours avec le ministère des affaires étrangères, prévoyant des consultations bilatérales chaque année.

M. Plomp a assuré le Parlement d’une plus grande couverture nationale de son programme de semences afin de promouvoir non seulement l’agro-industrie, mais aussi le commerce des produits agricoles pour les jeunes.

Comments are closed.