La ministre des affaires féminines plaide en faveur de partenariats pour une société inclusive

96

La ministre nigériane de la Condition féminine, Uju Kennedy-Ohanenye, a déclaré que le partenariat du ministère avec le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) et d’autres organisations est nécessaire pour une société inclusive et équitable.

Mme Kennedy-Ohanenye a tenu ces propos lors d’une réunion multisectorielle de haut niveau sur la programmation en faveur des femmes et des filles au Nigeria, vendredi.

L’événement a été organisé à Abuja par le PNUD en partenariat avec UNWomen, à la demande du ministère fédéral des affaires féminines.

La ministre a déclaré que la réunion était l’occasion de collaborer, d’inspirer et de susciter des changements positifs pour les femmes et les fillettes au Nigeria.

Elle a ajouté : “Ensemble, je suis convaincue que nous pourrons atteindre les objectifs que nous nous sommes fixés : “Ensemble, je suis convaincue que nous pouvons trouver des solutions innovantes et tracer la voie vers une société plus inclusive et plus équitable.

“Je suis particulièrement heureuse que cette réunion soit l’occasion d’un engagement direct entre les parties prenantes et le ministère.

Vos points de vue, votre expertise et vos perspectives sont inestimables alors que nous travaillons ensemble à l’élaboration de stratégies et d’initiatives qui entraîneront des changements significatifs dans la vie des femmes et des filles au Nigeria”.

Mme Kennedy-Ohanenye a expliqué que la réunion représentait une étape cruciale dans les efforts déployés pour faire progresser les droits et les opportunités des femmes et des filles dans la société.

Elle a déclaré : “Votre présence souligne l’engagement collectif à relever les défis et à surmonter les obstacles qui entravent l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes.

Notre réunion n’est pas simplement un rassemblement d’esprits ; elle témoigne de l’engagement de l’initiative “Espoir renouvelé” à catalyser des changements positifs dans la vie des femmes et des jeunes filles de notre pays.

“C’est l’occasion de comprendre en profondeur le plan de travail du ministère, et cela permettra également au ministère de s’informer sur le travail et les initiatives des partenaires dans les différents domaines thématiques couverts par le mandat du ministère”, a ajouté la ministre.

Onyinye Ndubuisi, responsable du programme sur le genre et les droits de l’homme du PNUD, a parlé de la nécessité pour l’agence et le ministère de travailler collectivement, de sceller des partenariats et de rationaliser les projections en vue d’un nouveau départ pour les femmes et les jeunes filles.

Le Dr Chukwuemeka Onyimadu, responsable de l’autonomisation économique à ONU Femmes, a également remercié le ministre et les parties prenantes pour cette réunion, soulignant la nécessité d’une avancée progressive dans le domaine de l’égalité des sexes.

Onyimadu a déclaré : “Nous approfondirons ce programme de collaboration en travaillant avec le ministère et d’autres parties prenantes pour faire avancer les choses”.

La réunion a rassemblé des donateurs, des partenaires de développement, des organisations de la société civile et des parties prenantes fondées sur la connaissance pour discuter de questions relevant du mandat du ministère.

Comments are closed.