L’État de Lagos déclare une tolérance zéro pour l’extorsion des automobilistes

Une tolérance zéro sur l'extorsion illégale des résidents

171

Le gouvernement de l’État de Lagos a déclaré une tolérance zéro sur l’extorsion illégale des résidents, en particulier des automobilistes, par des mécréants se présentant comme des agents d’exécution.

Le secrétaire permanent du ministère des Transports, Olawale Musa, a donné cet avertissement en s’adressant aux journalistes après l’arrestation de onze faux agents qui extorquent quotidiennement de l’argent à des automobilistes sans méfiance à la jonction Ibeju-Lekki et dans la région d’Akodo de l’État.

Musa a indiqué que l’administration de Babajide Sanwo-Olu ne croiserait pas les bras et ne permettrait pas à certains éléments sans scrupules de continuer à causer des difficultés à ses citoyens, en particulier en cette période de défis économiques dans le pays.

“Nous avons annoncé à plusieurs reprises que personne n’est autorisé à collecter de l’argent pour le gouvernement local dans les rues de Lagos et le gouvernement a mis en place une équipe pour s’assurer que toute personne qui le fait est ramassée et quittée sur l’axe de Lekki. Avec l’aide de l’équipe de surveillance des gouverneurs, nous avons pu arrêter 11 personnes qui collectaient illégalement de l’argent sous prétexte qu’elles travaillaient pour l’un ou l’autre gouvernement local.

 

“Ils seront traduits en justice pour s’expliquer et je tiens à avertir les autres personnes qui font la même chose que nous ne relâcherons pas nos efforts, le gouvernement est à leurs trousses, nous leur avons conseillé de renoncer car nous serons sur le dos de tout gouvernement local qui fait cela.

“Si vous avez des problèmes, appelez-nous, nous viendrons les résoudre, mais lorsque vous avez des gens qui viennent sur la route sous prétexte que vous voulez avoir des revenus en ces temps difficiles, collecter de l’argent auprès des automobilistes sur la route n’est pas juste et c’est illégal”, a-t-il averti.

Musa a ajouté qu’il est illégal pour toute zone de gouvernement local de l’État de déployer des personnes sur les routes, car cela va à l’encontre de la loi sur la circulation routière de l’État de Lagos, section 18, 2018, qui habilite uniquement l’autorité de gestion de la circulation de l’État de Lagos, LASTMA, à mener de telles opérations sur les routes.

 

Comments are closed.