L’opposition ghanéenne rejette la demande de modification de la date des élections

la proposition d'avancer les élections générales de décembre à novembre cette année

176

John Mahama, chef du parti d’opposition ghanéen National Democratic Congress, fait un geste lors d’une interview à Accra, au Ghana.

L’opposition estime que la proposition n’est pas de bonne foi.

Le candidat de l’opposition à la présidence du Ghana, John Mahama, s’est opposé à la proposition d’avancer les élections générales de décembre à novembre cette année.

La Commission électorale (CE) a déclaré que la proposition, initialement présentée par les partis politiques, visait à donner suffisamment de temps à la Commission pour gérer efficacement ses opérations, en particulier dans le cas d’un second tour.

Cependant, M. Mahama, candidat du National Democratic Congress (NDC), a déclaré que le changement de date proposé pour les élections générales n’était pas réalisable.

“Nous ne pensons pas que cette proposition soit faite de bonne foi”, a déclaré M. Mahama samedi, accusant la Commission de manquer de préparation.

L’ancien président a exhorté la commission à se ressaisir afin de garantir des élections crédibles.

L’Église adventiste du septième jour a également demandé à la Commission de déplacer le jour des élections du 7 décembre, jour habituel, parce qu’il tombe le samedi, jour de culte de l’Église.

La commission envisage également de faire de tous les jours d’élection des jours fériés nationaux afin d’encourager la participation.

On ne sait pas si les nouvelles propositions sont liées à la pétition de l’Église.

Comments are closed.