Le vice-président Shettima exhorte les dirigeants à faire preuve de plus d’engagement

Relever les défis auxquels sont confrontés les Nigérians.

125

Le vice-président Kashim Shettima estime que la célébration du Maulud appelle à un renouvellement de l’engagement des dirigeants à tous les niveaux, alors que le gouvernement s’efforce de relever les défis auxquels sont confrontés les Nigérians.

 

Il s’est exprimé samedi à Abuja, à l’occasion du 38e anniversaire du Maulud national de Shiekh Ibrahim Niass Alkaulakhy. Il a été rejoint par Shiekh Muhammad Sanusi II, Sautul Faida Shiekh Dahiru Usman Bauchi Sheikh Ibrahim Saleh Alhusaini, le ministre du budget et de la planification économique, le sénateur Abubakar Atiku Bagudu, entre autres.

 

L’événement de cette année, le 38e anniversaire du Maulud national, commémore la naissance du prophète Muhammad, tandis que des prières ont été prononcées pour la paix et l’unité du Nigeria.

 

Dans son discours intitulé “Servir l’humanité”, le vice-président Shettima a déclaré que “le Maulud de cette année commémore la naissance du prophète Mahomet :

Le vice-président Shettima a déclaré que l’événement était une invitation à renouveler notre engagement à incarner l’esprit de service à l’humanité.

 

Je dois vous assurer que la voie qui s’ouvre à nous est celle de la bienséance et, plus encore, que nous sommes réconfortés par l’endurance et la compréhension de chaque citoyen, dont rien n’est tenu pour acquis“, a déclaré le vice-président.

 

S’exprimant sur les enseignements du Saint Prophète concernant la responsabilité des dirigeants, le vice-président a déclaré que “l‘intersection entre les dirigeants religieux et les dirigeants politiques est un espace sacré où convergent les responsabilités de service“.

 

Selon lui, chaque dirigeant est animé d’un profond sens du devoir et “chacun d’entre nous s’efforce de promouvoir le bien-être des personnes qu’il sert. C’est l’essence même de notre objectif commun.

 

Il a souligné que “que ce soit en période de célébration ou de défi, l’unité des dirigeants de tout groupe devient une force puissante pour un changement positif. C’est dans cette intersection que nous trouvons un terrain d’entente pour nous identifier aux aspirations, aux joies et aux luttes de notre peuple”.

 

Le vice-président Shettima a noté que “plus qu’une simple collaboration, c’est un témoignage de notre gestion collective. C’est pourquoi, une fois encore, nous vous sommes reconnaissants de votre hospitalité et de votre honneur”.

 

Le vice-président a appelé les fidèles des principaux groupes religieux du pays à toujours “s’engager dans des efforts tangibles pour se comprendre les uns les autres“.

 

Il a ajouté : “Plus que jamais, nous vous demandons de rester les voix de la raison en comblant le fossé entre la connaissance et l’ignorance, entre la réalité et la malice. Pour honorer sincèrement l’héritage de Rasul, nous devons respecter la noble injonction d’être le “meilleur des peuples” en apportant le maximum d’avantages à notre peuple“.

 

Le vice-président a souligné que “la tolérance et la collaboration sont importantes pour transformer “le Nigeria en une maison accueillante pour tous, une nation d’opportunités”. Cet état d’esprit est essentiel pour respecter notre engagement à construire une société inclusive et progressiste”.

 

“Indépendamment de la position de chacun à la table religieuse ou ethnique, la réalité indéniable est qu’aucun d’entre nous n’est à l’abri des répercussions du chaos, de la pauvreté ou de l’insécurité”, a ajouté le vice-président Shettima.

Comments are closed.