Le gouvernement nigérian autorise le déblocage de 102 000 tonnes de céréales

Détails avec Temitope Mustapha, Abuja

85

Le gouvernement nigérian a ordonné le déblocage immédiat de 102 000 tonnes de produits alimentaires comme mesure immédiate pour faire face à la pénurie alimentaire dans le pays.

Le ministre de l’information et de l’orientation nationale, Mohammed Idris, a déclaré cela en s’adressant aux correspondants de la Maison d’État lors de la troisième réunion du Comité présidentiel spécial sur l’intervention alimentaire d’urgence.

Le ministre a également déclaré que le gouvernement prendrait des mesures appropriées à l’encontre des accapareurs de nourriture, ajoutant que les situations d’urgence requièrent des mesures d’urgence pour garantir la disponibilité de la nourriture pour les Nigérians.

M. Idris a souligné que le Président a demandé au Comité de faire tout ce qui est en son pouvoir pour assurer la disponibilité de la nourriture pour les Nigérians à un coût raisonnable.

Il a expliqué que le gouvernement fédéral avait ordonné la libération de 42 000 tonnes de maïs, de millet et de Garri et d’autres produits de base de la réserve stratégique, ajoutant que ces produits seraient mis à la disposition des Nigérians immédiatement.

S’exprimant sur la deuxième mesure immédiate, le ministre a révélé que le comité avait obtenu l’engagement de l’Association des riziculteurs du Nigeria de fournir 60 000 tonnes métriques de riz.

“Nous avons tenu des réunions avec l’Association des riziers du Nigeria, ceux qui sont responsables de la production de ce riz, et nous leur avons demandé d’ouvrir leurs magasins. Ils nous ont dit qu’ils pouvaient garantir environ 60 000 tonnes de riz. Cette quantité sera mise à disposition et nous savons qu’elle est suffisante pour approvisionner le Nigeria dans les deux prochaines semaines, un mois, six semaines, voire deux mois”.

Il a déclaré que l’objectif de la réunion avec l’association des riziculteurs était de faire baisser le coût des denrées alimentaires sur le marché nigérian.

Selon le ministre, “l’Association des rizeries a accepté de fournir ces produits au marché nigérian afin de rendre la nourriture disponible… L’idée est d’écraser le coût de ces produits alimentaires. Il s’agit là de mesures qui seront mises en œuvre immédiatement.

M. Idris a révélé que le gouvernement fédéral envisageait d’importer des denrées alimentaires pour augmenter celles qui sont disponibles localement si nécessaire. Il a ajouté que cela permettrait d’éviter rapidement la pénurie de denrées alimentaires à laquelle le pays est confronté.

“Le gouvernement étudie également la possibilité, si cela s’avère absolument nécessaire, à titre de mesure provisoire, d’importer immédiatement certains de ces produits afin qu’ils puissent être mis à la disposition des Nigérians dans les deux semaines à venir.

Mesures à long terme

En ce qui concerne la nécessité d’un partenariat entre le gouvernement fédéral et les agriculteurs nigérians, le ministre de l’information a déclaré que le gouvernement avait également donné des instructions au ministre de l’agriculture pour qu’il investisse massivement dans la production alimentaire en collaboration avec les associations d’agriculteurs.

“À long terme. Comme je l’ai dit, le ministre de l’agriculture va investir massivement pour que le Nigeria retrouve son potentiel de panier alimentaire et nous ne nous attendons pas à ce qu’à l’avenir, nous soyons à nouveau confrontés à ces défis.

Le ministre a appelé l’Association des négociants en denrées alimentaires à ouvrir leurs magasins pour les achats, avertissant que le gouvernement, après avoir fait appel aux négociants, prendrait des sanctions à l’encontre des individus fautifs.

“Même certains produits qui ne sont pas libellés directement en dollars sont toujours cotés en dollars, ce qui est regrettable. Nous demandons aux Nigérians d’être plus patriotiques. Soyez les gardiens de nos frères. Vendez ces produits bien sûr à la marge, mais une marge qui ne tue pas les Nigérians.

“Il s’agit d’une situation d’urgence. Dans le monde, de nombreux pays ont été confrontés à cette situation, mais il est temps pour nous de relever ce défi. Le gouvernement va réagir de manière adéquate”.

Le ministre de l’information a appelé les Nigérians à faire preuve de patriotisme et à cesser de thésauriser la nourriture, alors que le gouvernement investit délibérément et massivement dans la production alimentaire.

Comments are closed.