Le ministre des communications prône une fonction publique dotée de moyens technologiques

Détails avec Zainab Sa'id, Abuja

148

Bosun Tijani, ministre des Communications, de l’Innovation et de l’Économie numérique, a souligné le rôle essentiel d’une main-d’œuvre compétente et habilitée sur le plan technologique pour favoriser le développement d’un gouvernement non seulement plus efficace, mais aussi plus performant.

Reconnaissant l’importance des compétences et des capacités numériques, M. Tijani a souligné l’impact transformateur qu’elles peuvent avoir sur la fonctionnalité et la performance globales des opérations gouvernementales.

M. Tijani a fait part de ses réflexions lors de la séance inaugurale de “DevsInGovernment”, un événement organisé par le ministère des communications en partenariat avec Galaxy Backbone. Le rassemblement, conçu pour les technologues et les passionnés de technologie au sein de la fonction publique de la Fédération, s’articulait autour du thème “Tech, Technology, and Transformation” (Technologie, technologie et transformation).

Les remarques du ministre ont mis en lumière l’intersection de la technologie et du gouvernement, en soulignant leur potentiel collectif de transformation.

Selon le ministre, la communauté de pratique (COP) est spécialement conçue pour les professionnels des TIC et les passionnés de technologie au sein de la fonction publique. L’objectif principal de cette initiative est de cultiver une fonction publique numériquement habilitée, s’alignant sur l’objectif plus large d’améliorer la prospérité de la nation par le biais du progrès technologique.

“#DevsInGovernment est une plateforme qui permettra aux fonctionnaires qui gèrent la technologie au sein du gouvernement de collaborer, de partager les contraintes, d’accéder aux ressources et de construire des solutions, et lors de l’événement d’aujourd’hui, nous avons déjà vu des exemples de cela prendre vie”, a écrit le ministre sur X.

Revenant sur sa participation à la réunion, M. Tijani a déclaré que la profondeur et la qualité des discussions avaient ravivé son optimisme quant à l’engagement et au dévouement de la main-d’œuvre technique du pays.

Bosun Tijani, ministre des communications, de l’innovation et de l’économie numérique.

Il a souligné leurs efforts collectifs pour travailler dans l’intérêt général, en particulier dans le contexte de l’investissement et de la construction d’infrastructures publiques numériques.

“C’est le début d’une redynamisation et d’une amélioration de la main-d’œuvre technique au sein du gouvernement, dans le but plus large d’avoir un impact sur la manière dont nous servons nos citoyens. Un grand merci à tous ceux qui sont venus aujourd’hui et je sais qu’en nous engageant dans cette voie, nous transformerons nos processus afin d’avoir un impact clair sur les services gouvernementaux”, a-t-il déclaré.

Reconnaissant le rôle essentiel de la technologie dans la refonte du secteur public, le ministre a souligné l’engagement du ministère à créer un centre spécialisé. Ce centre servira de point focal aux technologues pour concevoir des idées innovantes, les développer en solutions tangibles et recevoir le soutien essentiel du gouvernement.

L’initiative vise à favoriser une culture de l’innovation au sein du secteur public, en promouvant les efforts de collaboration des technologues pour conduire une transformation positive.

“Le président Bola Tinubu nous a donné pour mission de veiller à ce que les services publics soient plus efficaces et plus accessibles grâce à la technologie.

“Mais la réalité est que nous ne pouvons pas le faire sans une main-d’œuvre technologique. Nous avons besoin de personnes qui comprennent comment construire la technologie et comment la maintenir pour pouvoir atteindre cet objectif”, a déclaré M. Tijani.

Au cours d’une table ronde, le secrétaire permanent du ministère, Faruk Yabo, a insisté sur la nécessité d’un environnement favorable, caractérisé par des politiques de soutien et des cadres réglementaires, pour stimuler le développement dans les différents secteurs.

Pour illustrer cet engagement en faveur du progrès technologique, M. Yabo a mis en lumière une étape importante : en juin, le Bureau du chef de service de la Fédération a réalisé un exploit inédit en devenant le premier ministère à subir une numérisation complète.

Abdul-Malik Suleiman, directeur général par intérim de Galaxy Backbone, a souligné le rôle fondamental de la promotion de communautés de professionnels qui collaborent et partagent des idées pour réussir la transformation numérique.

Reconnaissant le pouvoir de l’objectif collectif, M. Suleiman a souligné l’importance de créer des environnements où des professionnels partageant les mêmes idées peuvent s’unir pour stimuler l’innovation et contribuer aux objectifs plus larges de l’avancement numérique.

M. Suleiman a félicité le ministre d’avoir créé une communauté de professionnels prêts à devenir les avant-gardistes de la technologie au XXIe siècle dans le secteur public. Il a souligné l’importance de “DevsIn Government”, en insistant sur son rôle de plateforme permettant aux professionnels des technologies de l’information de progresser à travers les différentes étapes de l’apprentissage, contribuant ainsi à la création d’un service public transformateur.

Comments are closed.