La KWSPHCDA stimule la fourniture de soins de santé grâce à un don de la Banque mondiale

Une subvention de 887 800 000 N provenant des fonds d'utilisation de la Banque mondiale.

253

L’Agence de développement des soins de santé primaires de l’État de Kwara a renforcé les 193 centres de santé primaires de l’État grâce à une subvention de 887 800 000 N provenant des fonds d’utilisation de la Banque mondiale.

Selon une information contenue dans la mise à jour sur l’utilisation des fonds de la Banque mondiale, Immunisation Plus et Malaria Progress by Accelerating Coverage and Transforming Services Project, signée par Alade Opeyemi, secrétaire de presse de la KWSPHCDA, “cela fait suite au décaissement des fonds de la Banque mondiale et de la Banque mondiale.

Cela fait suite au déboursement des fonds après l’élaboration de plans d’investissement par chaque centre de soins de santé primaires bénéficiaire dans l’État, sur la base de l’évaluation des besoins réalisée avant le lancement du projet.

“Chaque centre de soins primaires de l’État a reçu un total de 4,6 millions de nairas dans le cadre du projet soutenu par la Banque mondiale, afin de moderniser ses installations et d’acheter des équipements qui renforceront les services de soins de santé de base.

“Nous sommes heureux d’annoncer que nos SSP ont commencé à exécuter le projet IMPACTS en modernisant leurs installations, en achetant de l’équipement et d’autres articles, comme indiqué dans leurs divers plans d’investissement et d’évaluation des besoins.

“Parmi les articles déjà achetés, on peut citer : des équipements de laboratoire dans 193 SSP ; 30 échographes ; 73 tricycles de proximité ; 186 motos de proximité ; 186 ordinateurs de bureau ; et 72 puits ont été creusés“, indique le communiqué.

Et d’ajouter : “Sur la base de leurs plans d’investissement approuvés par la Banque mondiale, ces SSP vont également entamer quelques rénovations mineures pour améliorer les SSP afin qu’ils répondent davantage aux normes minimales de base”. Les fonds ont été envoyés directement sur les comptes de chaque SSP. L’utilisation des fonds par les SSP varie en fonction de leurs besoins, tels qu’ils sont définis dans leurs plans d’investissement.

“L’État s’est qualifié pour le programme IMPACTS de la Banque mondiale en raison de ses investissements dans le secteur des soins de santé de base, du respect de certains critères minimaux et du paiement d’un fonds de contrepartie de l’État.

L’État de Kwara, qui a également remporté récemment le prix national de l’État le plus performant en matière de soins de santé primaires dans tout le centre du Nigeria, continue d’améliorer la confiance de la population dans le système de santé. Le nombre total d’accouchements a doublé en 2023 par rapport à 2020, de même que 422 631 femmes ont suivi des soins prénataux dans nos hôpitaux, contre 94 276 en 2020, d’après les informations de la plateforme DHIS2.

Il a souligné que le projet IMPACTS de la Banque mondiale continuerait d’être mis en œuvre parallèlement à plusieurs interventions de l’État ainsi qu’à d’autres projets tels que le Fonds de fourniture de soins de santé de base pour réduire la mortalité infantile et maternelle et améliorer les services de soins de santé primaires dans l’État, KWSPHCDA.

Comments are closed.