Des philanthropes fournissent des intrants agricoles aux agriculteurs de l’État d’Enugu

169

Le directeur général du Paschal-Rico Group of Companies, Pascal Aneke, et M. Sunday Ozokolo, de retour de Suisse, ont distribué ce dimanche des intrants agricoles aux agriculteurs ruraux de la zone de gouvernement local (LGA) d’Ezeagu, dans l’État d’Enugu.

Le duo, originaire de la communauté d’Ezema Mgbagbu-owa, a déclaré que l’objectif était de réveiller l’esprit de l’agriculture parmi les habitants ruraux de la région.

Ils ont déclaré qu’ils étaient mécontents de la façon dont la jeunesse de la région négligeaient l’agriculture, qui pourrait être leur moyen de subsistance légitime.

Les articles distribués comprenaient des motos, des produits agrochimiques et de l’argent liquide.

M. Ozokolo a intimé que l’agriculture avait le potentiel de résoudre les défis et les problèmes auxquels les gens sont confrontés dans le monde d’aujourd’hui.

Ses mots: “Je suis allé à l’étranger et j’ai vu comment les gens s’y prenaient dans le domaine de l’agriculture. À mon retour, j’ai constaté que certains de mes concitoyens étaient à la traîne dans le domaine de l’agriculture. Il était donc nécessaire de leur donner les moyens d’agir et de les encourager à se lancer dans l’agriculture.

“Nous leur attribuons des prix en fonction de ce qu’ils ont cultivé dans le sol d’Ezeagu et, cette année, nous avons choisi l’igname”, a-t-il intimé.

M. Ozokolo a également martelé: “Celui dont l’igname est la meilleure gagne le plus gros prix, suivi du deuxième, du troisième et d’autres prix de consolation.

“Le premier prix repart avec une moto et deux produits agrochimiques, le deuxième prix repart avec une moto et un produit chimique, tandis que le troisième prix repart avec une moto seulement”.

Il a précisé que quatre agriculteurs repartiraient avec des prix de consolation, à savoir un carton de produits agrochimiques chacun, ainsi que de l’argent.

Quant à la manière de différencier les ignames Ezeagu des autres, le philanthrope a noté qu’ils avaient invité des experts agricoles pour vérifier si les ignames présentées étaient des ignames Ezeagu ou non.
Il a assuré que l’événement deviendrait annuel afin d’encourager son peuple à se lancer dans l’agriculture.

Par ailleurs, M. Aneke a appelé la jeunesse de la région à se lancer dans l’agriculture et à la considérer comme étant un moyen de subsistance.

Il a souligné que l’autonomisation visait à promouvoir l’agriculture dans la localité, l’État et le Sud-est en général.

Il a ajouté que cette localité disposait d’une grande étendue de terres agricoles, mais a regretté que la plupart des jeunes ne soient pas disposés à cultiver.

“Le gouvernement devrait aider certains agriculteurs à obtenir des routes d’accès pour transporter leurs produits vers les marchés de l’État”, a réitéré M. Aneke.

Mme Ifeoma Obidiaso, oratrice invitée et dirigeante de la communauté, qui a donné une conférence sur “l’agriculture en tant que moyen de développement dans les zones rurales”, a souligné les avantages considérables de l’agriculture pour les jeunes.

Mme Obidiaso a encouragé les femmes des zones rurales à se lancer dans l’agriculture à grande échelle.

Elle regrette que l’agriculture dans la région soit progressivement en voie d’extinction et espère que le programme d’autonomisation contribuera à la revitaliser et à faire comprendre aux communautés l’importance de l’agriculture dans leur environnement.

“Il est nécessaire que les gens se lancent dans l’agriculture comme étant un moyen d’éradiquer la pauvreté, de se développer et de subvenir à leurs besoins”, a-t-elle lancé.

Un agriculteur, M. Jonex Okongwu, s’est réjoui de cette initiative, affirmant que c’était la première fois qu’un tel programme était mis en place dans la région.

Il a remercié les sponsors pour cette initiative et a décrit ce geste comme étant “une habilitation qui aidera les agriculteurs”.

Comments are closed.