A Kaduna, la douane saisit 37 balles et rouleaux d’uniformes de camouflage de la police

Détails avec Asma'u Halilu, Kaduna

135

Le Service des douanes du Nigéria, Unité des opérations fédérales, Zone ‘B’, déclare que le commandement a saisi un camion-citerne transportant 37 balles et quatre rouleaux d’uniformes de camouflage de la police nigériane.

Le commandement a procédé à l’arrestation de quatre suspects en rapport avec la saisie en décembre, le long de l’autoroute Lokoja-Abuja, sur la base de renseignements crédibles.

Le contrôleur de la zone, M. Chedi Wada, a révélé cela jeudi dans l’État de Kaduna, lorsqu’il a informé les journalistes des saisies effectuées par le commandement entre novembre et le 31 décembre 2023.

Il a précisé qu’au cours de la période considérée, 71 saisies de 12 articles différents ont été effectuées dans divers endroits de la zone, ce qui a de graves implications pour la santé et la sécurité des Nigérians.

Wada a insisté: “Après un examen physique complet, 37 balles et 4 rouleaux d’uniformes de camouflage de la police nigériane, ainsi que d’autres articles, ont été découverts dans le camion. Quatre suspects ont été arrêtés dans le cadre de cette saisie. Les 71 saisies effectuées en différents endroits de la zone représentent une valeur en douane de 406,9 millions de naira.

“La répartition montre que, grâce à l’usage positive de renseignements crédibles par les agents du FOU de la zone B, huit véhicules d’occasion ainsi que deux moyens de transport ont été saisis au cours de la période.

Il a noté que les uniformes de police saisis ont été remis au directeur de l’État de Kaduna du Département de la sécurité de l’État (DSS), Commandement de l’État de Kaduna, pour une enquête plus approfondie et d’éventuelles poursuites dans l’esprit de la collaboration inter-agences et après avoir obtenu l’approbation nécessaire du Contrôleur général des douanes.

Selon M. Wada, les saisies effectuées au cours de cette période s’inscrivent dans le cadre de l’engagement pris par l’unité d’assurer le respect total des directives du gouvernement nigérian relatives à la fermeture de toutes les frontières terrestres avec la République du Niger.

Le contrôleur a également réitéré que “grâce aux patrouilles constantes des agents, la zone a pu saisir 195 sacs de riz étuvé étranger (50 kg chacun), qui se seraient retrouvés sur les marchés et auraient été consommés par la population, malgré les risques que certaines de ces céréales importées posent pour la santé”.

“La vigilance des agents de l’unité au cours de la période a également permis d’intercepter et de saisir 877 bidons (25 litres chacun) d’essence de pétrole (PMS).

Wada a renchéri que, conformément aux lois et directives en vigueur et aux instructions du siège des douanes, les essences PMS saisis ont été vendus aux enchères et les recettes ont été versées dans les coffres du gouvernement nigérian.

Parmi les autres saisies effectuées au cours de cette période figurent 240 balles de vêtements d’occasion étrangers, 10 bidons d’huile végétale raffinée étrangère (25 litres chacun), 415 cartons de spaghettis, de macaronis et de couscous étrangers, 349 cartons de chaussures neuves étrangères (unisexes), 500 mg de 3 400 sachets d’amoxicilline étrangère et 35 cartons de briquets à flamme étrangers.

“En outre, il suffit de dire que malgré la valeur des 71 saisies effectuées au cours de la période, nous sommes fiers de dire que l’unité a saisi des drogues dures et d’autres marchandises assorties à divers intervalles au cours de l’année 2023 pour une valeur d’environ 4 milliards de nairas (DPV) du 1er janvier au 31 décembre 2023, ce qui représente une augmentation de 100 % des saisies par rapport aux 2,3 milliards de nairas saisis en 2022”, a-t-il ajouté.

Comments are closed.