Des pirates informatiques s’attaquent à la base de données d’enregistrements judiciaires en Australie

170

Des pirates informatiques se sont introduits dans la base de données des enregistrements judiciaires de l’État australien de Victoria, perturbant le réseau technologique audiovisuel des tribunaux et affectant à la fois les enregistrements et les services de transcription.

Les enregistrements de certaines audiences entre le 1er novembre et le 21 décembre 2023 pourraient avoir été volés, a révélé la directrice générale des services judiciaires de l’État de Victoria, Louise Anderson, dans un communiqué. Certaines audiences antérieures au 1er novembre pourraient également avoir été affectées, a-t-elle ajouté.

“L’accès potentiel est limité aux enregistrements stockés sur le réseau. Aucun autre système ou dossier judiciaire, y compris les données financières ou relatives aux employés, n’a été consulté”, a détaillé Mme Anderson.

Les audiences de janvier se dérouleront une fois que le réseau affecté aura été isolé et désactivé, et les fonctionnaires du tribunal travaillent en étroite collaboration avec les experts en cybersécurité du gouvernement. Les services judiciaires de Victoria n’ont pas indiqué s’ils avaient reçu des demandes de rançongiciels.

Selon un rapport gouvernemental publié en novembre 2023, les cyber-groupes et les pirates informatiques parrainés par l’État ont intensifié leurs attaques contre les infrastructures essentielles, les entreprises et les foyers australiens, une attaque se produisant toutes les six minutes.

Cette cyberintrusion dans la base de données du tribunal fait suite à une série d’atteintes à la sécurité, dont un piratage survenu à la fin de l’année dernière chez DP World Australia, un important opérateur portuaire, qui a entraîné une suspension de trois jours des activités de l’entreprise.

En outre, la société Eagers Automotive a révélé la semaine dernière qu’un cyberincident avait affecté ses systèmes informatiques.

Comments are closed.