Chine: inauguration du plus grand parc éolien à ultra-haute altitude au monde

157

La Chine a inauguré ce lundi 1er janvier 2024 le plus grand projet de production d’énergie éolienne en ultra-haute altitude du monde, construit à 4 650 mètres d’altitude.

Le parc éolien, situé dans la ville de Nagqu, dans le district de Seni de la ville de Nagqu, nichée dans la région autonome du Xizang, appartient à la catégorie rare des installations éoliennes de très haute altitude.

Selon China Energy Investment Corporation (China Energy), le promoteur du projet, pour les projets éoliens, une centrale construite à une altitude de 3 500 à 5 500 mètres est considérée comme étant de très haute altitude.

L’installation a une capacité de 100 mégawatts (MW) et devrait produire 200 millions de kilowattheures (kWh) par an.

 

L’installation, qui s’étend sur une zone de plus de 140 000 mètres carrés avec 25 éoliennes, devrait fournir de l’électricité à environ 230 000 résidents locaux.

Défis de la haute altitude

En raison de leur emplacement en très haute altitude, les parcs éoliens ont posé d’importants problèmes d’ingénierie.

Les conditions météorologiques extrêmes, la faible densité de l’air qui influe sur l’efficacité des turbines et la dégradation rapide des matériaux due à l’exposition aux UV et aux fluctuations de température ont constitué de formidables obstacles. Toutefois, ces défis ont été relevés et surmontés grâce à un ensemble de solutions innovantes.

“Au début de notre conception, nous avons adopté une plate-forme éolienne intelligente pour effectuer une évaluation précise de la mesure du vent, de la sélection du site et des ressources éoliennes, en développant une conception intégrée du parc éolien”, a déclaré Hu Jiansheng, responsable du projet éolien de 100 MW, au China Media Group (CMG).

“Grâce à la technologie de contrôle de la stabilité, nous avons surmonté les problèmes causés par la très haute altitude, notamment la faible efficacité de la conversion de l’énergie éolienne et la décélération des pales des éoliennes”, a ajouté M. Jiansheng.

M. Jiansheng a révélé que les pales des éoliennes devaient être d’une qualité exceptionnelle, car les éoliennes sont exposées à des conditions météorologiques extrêmes telles que la grêle et la foudre, ainsi qu’aux dommages causés par les rayons UV, les changements radicaux de température et l’érosion fréquente par le vent, le sable, la pluie et la neige.

Il a ajouté qu’une technique spéciale a également été mise au point pour pulvériser la couche extérieure de la peinture afin d’éviter qu’elle ne devienne trop sèche et croustillante, ce qui atténue le vieillissement des autres parties exposées des éoliennes.

Ce développement monumental marque les progrès de la Chine dans la course mondiale aux énergies renouvelables. Avant le début de l’opération, une inspection finale des éoliennes a été effectuée, afin de s’assurer que tous les systèmes étaient prêts pour le raccordement au réseau.

Comments are closed.