Commémoration de la fête de Noël à travers le monde entier

Propos recueillis par Ukamaka Okafor, Abuja.

164

Pendant que les chrétiens du monde entier célèbrent Noël, le pape François s’est identifié à ceux qui souffrent de la guerre, rappelant en particulier la guerre en Ukraine et le bombardement et le siège de la bande de Gaza par Israël en réponse à l’attaque du Hamas.

Le pontife catholique et souverain de l’État de la Cité du Vatican a exprimé sa comapassion envers les victimes de la guerre en délivrant son message de Noël 2023 sur la place Saint-Pierre, dans la Cité du Vatican.

“Nous sommes proches de nos frères et sœurs qui souffrent de la guerre. Nous pensons à la Palestine, à Israël, à l’Ukraine.

Nous pensons aussi à ceux qui souffrent de la misère, de la faim et de l’esclavage.

Que le Dieu, qui a pris pour lui un cœur humain, insuffle l’humanité dans le cœur des hommes”, a-t-il compati.

Le Pape François

Il a également exhorté les chrétiens à ne pas confondre célébration et consumérisme, affirmant que l’on peut et que l’on doit, en tant que chrétien, célébrer dans la simplicité, sans gaspillage, et en partageant avec ceux qui manquent de nécessités ou de compagnie.

Nigéria

L’archevêque catholique d’Abuja, la capitale du Nigéria, Mgr Ignatius Kaigama, dans son message de Noël 2023, a exprimé son espoir pour le pays et ses citoyens.

L’archevêque catholique d’Abuja, Mgr Ignatius Kaigama.

Il a également reconnu la bénédiction de Dieu sur l’humanité à travers son don de la vie au milieu des nombreux défis et a exhorté les citoyens à ouvrir leurs cœurs et à recevoir Jésus :

“Nous sommes heureux que Dieu nous bénisse. Malgré les nombreux défis, nous sommes toujours en vie. Et en plus, il nous envoie de l’espoir en Jésus-Christ. Nous sommes donc heureux d’accueillir Jésus”.

L’archevêque Kaigama a insisté sur le fait que les affaires du pays devaient être dirigées par Dieu.

“Tout ce que nous disons, c’est que nous devons ouvrir nos cœurs et recevoir Jésus.

”Lorsque son esprit nous influence et nous dirige, nous ne pouvons jamais nous tromper.
C’est l’absence de l’Esprit de Jésus dans les êtres humains qui crée cette inhumanité dont nous avons été témoins : la violence, le banditisme et les enlèvements. Un être humain est emmené pour souffrir, et il peut même être tué.

”Nous prions donc pour que l’Esprit de Jésus prenne possession non seulement des chrétiens, mais aussi de ceux qui font le mal. Nous prions pour qu’ils ressentent l’impact de la venue de Jésus dans le monde et qu’ils évitent de faire ces choses terribles à l’humanité”, a-t-il fait lancer.

L’archevêque Kaigama a également insisté sur la nécessité de l’amour, de la bonté, de la gentillesse, de la générosité et de la compassion en cette période de Noël et au-delà.

Comments are closed.