Le gouvernement renouvelle son engagement à restaurer les terres dégradées

113

Le gouvernement fédéral s’est engagé à restaurer davantage de terres dégradées pour assurer la durabilité environnementale du pays.

Malam Balarabe Lawal, ministre de l’environnement, a donné cette assurance lors de l’engagement des parties prenantes du comité directeur/technique fédéral et des États par la résilience agroclimatique dans les paysages semi-arides (ACReSAL) à Abuja.

Le programme a été organisé par ACReSAL, les ministères fédéraux de l’environnement, de l’agriculture et de la sécurité alimentaire et des ressources en eau et de l’assainissement, en collaboration avec la Banque mondiale.

Le ministre, qui est également le président du comité de pilotage, s’est réjoui que cette collaboration permette de restaurer les terres dégradées dans les 19 États du Nord et le Territoire de la capitale fédérale (FCT).

M. Balarabe a déclaré que sept millions de terres étaient dégradées, d’où la nécessité d’une collaboration entre les parties prenantes concernées pour permettre à l’ACReSAL de progresser dans la restauration des terres dégradées.

Nous devons mettre l’accent sur la collaboration entre le gouvernement fédéral et le gouvernement de l’État et j’espère que cette collaboration s’étendra au gouvernement local”, a-t-il déclaré.

Il s’est inquiété de l’assèchement du lac Tchad et a chargé l’ACReSAL de le restaurer, car le lac Tchad n’est qu’un micro-niveau de ce qu’il était auparavant.

Pour sa part, M. Taimur Samad, directeur des opérations de la Banque mondiale, a déclaré que le projet ACReSAL était un engagement ambitieux et transformationnel visant à restaurer les terres dégradées.

“Globalement, la Banque mondiale a continué à renforcer son engagement en faveur du changement climatique, de la résilience, de l’adaptation et de l’atténuation, a-t-il déclaré.

M. Samad a exhorté les 19 États et le FCT à renouveler leurs engagements en faveur de la mise en œuvre des projets.

Par ailleurs, M. Abdulhamid Umar, coordinateur national du projet ACReSAL, a déclaré que le projet était piloté par trois ministères, à savoir les ministères de l’environnement, des ressources en eau et de l’assainissement, ainsi que de l’agriculture et de la sécurité alimentaire.

Selon lui, le projet ACReSAL est mis en œuvre dans 19 États du Nord et dans le Territoire de la capitale fédérale (FCT).

Le directeur du bureau du secrétaire permanent du ministère de l’environnement, M. Lawrence Adigwe, a déclaré que le projet ACReSAL avait été une réussite en matière de restauration des terres dans les 19 États du nord et le FCT.

Il a assuré l’engagement du ministère envers le projet d’ACReSAL et a exhorté les 19 États du Nord et le FCT à être plus efficaces dans la protection de l’environnement.

L’événement a été marqué par la remise de prix à certains États pour leurs performances dans le domaine de la mise en œuvre, des meilleurs décaissements, de la remise en état des terres et de l’aide aux bénéficiaires, entre autres.

Comments are closed.