État de Bauchi : Plus de 461 592 filles reçoivent le vaccin contre le papillomavirus

125

Plus de 461 592 jeunes filles de l’État de Bauchi ont reçu le vaccin national contre le papillomavirus afin de les protéger contre le cancer du col de l’utérus.

L’Agence de développement des soins de santé primaires de l’État de Bauchi a révélé qu’elle avait atteint une couverture de 72 % lors de l’exercice de vaccination d’octobre mené dans les écoles et les communautés des 20 zones de gouvernement local de l’État.

Le porte-parole de l’agence, M. Ibrahim Sani, a déclaré que l’État avait été désigné comme l’un des trois États les plus performants du Nigeria en matière de vaccination contre le papillomavirus.

Il a indiqué que l’État avait ciblé 638 185 filles à vacciner contre la maladie, ajoutant que l’Agence nationale de développement des soins de santé primaires avait fourni 468 400 doses de vaccin contre le papillomavirus pour faciliter le bon déroulement de l’exercice.

Sani a révélé que l’agence avait mis en place une banque de données sur le vaccin contre le VPH et créé trois zones pour simplifier le processus de suivi pendant l’exercice de vaccination.

Il a expliqué, “Le rapport résumé des données situationnelles sur la couverture du VPH par groupe d’âge, a révélé que 135 615 filles âgées de 9 ans ont reçu le vaccin contre le VPH, ce qui représente 21 pour cent du groupe total identifié et 324 977 entre les âges de 10 et 14 ans, ce qui représente 51 pour cent.

“Cela porte le pourcentage actuel de la couverture totale de l’État à 72 %, tandis que le nombre total de personnes non couvertes s’élève à 28 %, respectivement.

“Le cancer du col de l’utérus est le troisième cancer le plus fréquent et la deuxième cause de décès par cancer chez les femmes âgées de 15 à 44 ans”, a-t-il déclaré.

Sani a également identifié l’insécurité, la pénurie de vaccins, la soumission tardive des données quotidiennes et la non-conformité comme quelques-uns des défis rencontrés au cours de l’exercice.

Il a expliqué que l’exercice était mis en œuvre en collaboration avec le ministère fédéral de la santé, GAVI, l’Alliance du vaccin, le Fonds des Nations unies pour l’enfance, l’Organisation mondiale de la santé et d’autres partenaires de développement.

Tout en félicitant le gouvernement fédéral et l’État de Bauchi pour cette initiative, Mme Easter Simon et Mme Diana Joshua, qui ont survécu à un cancer, ont conseillé aux parents de faire vacciner leurs enfants contre le papillomavirus afin de les protéger contre la maladie.

Comments are closed.