Mentorat législatif: les diplômés exhortés à exploiter leur potentiel

Timothy Choji, Abuja.

150

Le vice-président Kashim Shettima a invité les diplômés à exploiter leur potentiel et à contribuer à la construction d’un avenir meilleur pour le Nigéria, au lieu de quitter le pays à la recherche d’une meilleure vie.

Il a donné cette consigne lorsque le chef de cabinet du président et ancien président de la Chambre des représentants, Femi Gbajabiamila, a conduit les diplômés de la deuxième cohorte de l’initiative de mentorat législatif lors d’une visite au vice-président à la Villa présidentielle, à Abuja, ce mercredi.

“Je crois passionnément que dans cette salle, il y a de futurs présidents, vice-présidents, sénateurs, membres de la Chambre basse et gouverneurs. Nous avons également de futurs leaders et capitaines d’industrie”, a révélé le sénateur Shettima.

Le vice-président a fait vibrer la corde sensible de l’autonomisation en exhortant les diplômés à rejeter la désillusion et à exploiter leur potentiel au sein du Nigéria.

“Ne laissez personne vous faire sentir inférieur en tant que Nigérian. Un homme noir sur quatre est un Nigérian. Ne laissez personne vous faire croire que l’herbe est plus verte à l’autre bout. Nous pouvons certainement la rendre plus verte sur notre propre territoire”, a-t-il conseillé.

Il a reconnu les défis actuels du pays, offrant une vision résolue pour les surmonter :

“Notre pays traverse des difficultés et des défis, mais nous allons les surmonter. Nous allons franchir le Rubicon. Nous allons traverser la mer Rouge et vous conduire vers le pays des opportunités et des bénédictions”.

Connaissance numérique
Le vice-président Shettima a particulièrement salué les prouesses numériques des diplômés, les encourageant à mettre leurs compétences au service du développement national.

“La plupart d’entre vous ici sont des génies du numérique – vous êtes des experts en la matière. Ne laissez personne vous tromper en vous disant que vous allez quitter ce pays. Restons ici et faisons fonctionner ce pays. C’est notre pays. L’avenir vous appartient”, a-t-il lancé.

Le vice-président Shettima a également remis en question leur perception du leadership, en mettant l’accent sur l’agilité intellectuelle plutôt que sur la force physique.

“La marque d’un véritable leadership n’est pas la capacité à soulever un sac de ciment, mais la capacité à trouver des solutions solides aux problèmes d’une nation.
”Donnez-nous quelques mois et ce pays rebondira. Dites non aux rabat-joie et aux prophètes de malheur. Cela ne sert à rien.

”Notre capacité à nous accepter les uns les autres et notre seuil de tolérance détermineront jusqu’où nous pourrons aller en tant que nation. Et la qualité de la gouvernance est cruciale pour l’objectif et la trajectoire de notre nation”, a-t-il noté.

Le vice-président a appelé les diplômés de l’initiative de mentorat législatif à participer activement à l’élaboration du destin du Nigéria.

“Leurs compétences numériques, combinées à leur nouveau sens de l’objectif et à leur fierté nationale, ont le potentiel de transformer le paysage de la nation, et nous pouvons certainement le rendre vert sur notre propre territoire”, a-t-il ajouté.

En réponse, le fondateur du programme LMI, Femi Gbajabiamila, a détaillé que la génération de jeunes hommes et de jeunes femmes de l’équipe n’est pas une génération comme les autres.

“Les choses ont changé et nous, les anciens, devons évoluer avec le temps.”

”Ces jeunes gens sont issus d’un vivier de plus de 5 000 candidats. Ces jeunes hommes et femmes qui nous précèdent vont accomplir des choses plus grandes et plus puissantes que ceux qui les ont précédés l’année dernière.

J’aurais aimé avoir quelqu’un pour m’encadrer quand j’étais jeune. Vous avez de la chance”, a fait remarquer Mme Gbajabiamila.

Comments are closed.