Le vice-président Shettima exhorte le Conseil économique à fournir des services

Détails avec Timothy Choji, Abuja

149

Le vice-président Kashim Shettima a demandé aux membres du Conseil économique national (NEC) de mettre de côté l’idée de vacances pour les fêtes de fin d’année et de s’occuper des questions de gouvernance afin d’alléger le fardeau des Nigérians qui pèse sur leurs épaules.

Il a demandé aux membres du Conseil d’être attentifs aux demandes des Nigérians en précisant que “l’année touche à sa fin et aucun d’entre nous dans cette chambre ne devrait s’attendre à prendre des vacances. J’ai tendance à le penser car sur nos épaules repose le poids de responsabilités auxquelles nous ne pouvons échapper. Nous reviendrons pour être jugés sur la base des promesses que nous avons faites pour être ici”.

S’exprimant jeudi lors de la 138ème réunion du NEC qui s’est tenue virtuellement, le vice-président a intimé que le président Ahmed Bola Tinubu avait montré que les défis hérités de son administration étaient surmontables, qu’il avait offert un leadership visionnaire et présenté un plan de développement cohérent pour aider le pays dans sa quête d’ordre, d’abondance et de stabilité.

“Chacun d’entre nous doit à ses électeurs le bilan de sa gestion au cours de ces quelques mois de traduction des idées en actions tangibles. C’est pourquoi nous ne pouvons pas nous permettre d’échouer, et la nouvelle année doit être, pour nous, un temps d’arrêt pour réfléchir à ce que nous avons fait jusqu’à présent et à ce que nous devons faire différemment pour maintenir l’espoir de la nation”, a lancé le vice-président.

Le vice-président a également souligné la nécessité pour les citoyens de ressentir l’impact positif de la suppression des subventions aux carburants et de l’unification des devises, notant que l’inflation élevée et le coût de la vie sont des défis mondiaux qui ont affecté les économies de tous les pays.

A lire aussi: Le vice-président Shettima préside la réunion du Conseil économique national

Il a révélé qu’ils devraient être considérés comme une source d’inspiration suffisante “pour que nous nous réunissions et que nous nous attaquions aux nôtres par le biais d’interventions réalistes”.

Questions pressantes

Entre-temps, à la suite des délibérations sur les questions économiques critiques et des évaluations des stratégies potentielles à court, moyen et long terme pour traiter les questions économiques urgentes, le NEC a mis en place les comités sur les affaires économiques, ainsi que le comité sur le vol et la gestion du pétrole brut.

Ces deux commissions seront dirigées séparément par le gouverneur de l’État de Kwara, Alh AbdulRahman AbdulRazak, et par son homologue de l’État d’Imo, le sénateur Hope Uzodimma.

Le comité chargé des questions économiques a pour mission de préparer une feuille de route claire pour traiter la question des subventions pétrolières, y compris un cadre pour défendre les négociations salariales, la gestion des taux de change et la durabilité de l’assainissement budgétaire, la gestion des liquidités et l’inflation, l’investissement et la croissance à moyen terme, la transparence et la responsabilité budgétaires, ainsi que l’état d’urgence en matière de production alimentaire pour l’année 2024.

Les membres du comité comprennent le gouverneur de l’État de Gombe, qui représente le Nord-est, le gouverneur de Lagos (Sud-ouest), le gouverneur d’Akwa Ibom (Sud-sud), le gouverneur d’Anambra (Sud-est), le gouverneur du Niger (Nord-centre) et le gouverneur de Kaduna (Nord-ouest).

Rukaiya El-Rufai, conseillère spéciale du président pour le NEC et le changement climatique, en sera la secrétaire.

Le deuxième comité sur le vol et la gestion du pétrole brut, un comité existant du CEN, a été reconstitué avec le gouverneur Hope Uzodimma de l’État d’Imo en qualité de président.

La liste des autres membres comprend: le gouverneur de l’État d’Ogun, représentant le Sud-ouest, le gouverneur de l’État du Plateau (Nord-centre), le gouverneur de Rivers (Sud-sud), le gouverneur de Borno (Nord-est), le gouverneur de l’État de Jigawa (Nord-ouest), le gouverneur de l’État d’Abia (Sud-est), le ministre du budget et de la planification économique, le ministre des finances, le gouverneur de la CBN, le directeur général de la NNPCL, le président de la NDDC et les chefs de service.

Le secrétariat sera domicilié au ministère du budget et de la planification économique et le conseiller spécial du président pour les questions économiques, Dr Tope Fasua, siégera au comité.

Le Conseil a également reçu une mise à jour des soldes des comptes au 31 octobre 2023. Le compte d’excédent de brut au 31 octobre 2023 s’élevait à 473 754,57 dollars, tandis que le compte de stabilisation s’élevait à 32 063 186 474,96 nairas au cours de la même période. Le compte de développement des ressources naturelles au 31 octobre 2023 s’élevait à 156 770 745 529,74 N.

Comments are closed.