Le ministre de l’éducation déplore la discrimination à l’encontre des enfants handicapés

Détails avec Jack Acheme, Abuja

75

Le ministre adjoint de l’éducation du Nigeria, le Dr Yusuf Tanko Sununu, a appelé à la cessation de la discrimination à l’encontre des enfants handicapés dans les écoles publiques à travers le pays.

Le ministre a lancé cet appel lors d’un événement marquant la Journée internationale des personnes handicapées 2023, qui s’est tenue à Abuja, au Nigeria, sur le thème : “Unis dans l’action pour sauver et réaliser les Objectifs de développement durable avec et par les personnes handicapées”, parrainé par l’Initiative des adolescentes handicapées pour l’apprentissage et l’autonomisation (AGILE), le projet.

Représenté par le Dr Clarence Ujam du ministère de l’éducation, il a déclaré que les résultats indiquent que les enfants handicapés sont rejetés dans les écoles publiques en raison d’un manque d’installations et de soignants, une évolution qu’il souhaite que toutes les parties prenantes se donnent la main pour y mettre fin.

“Les résultats ont révélé que les enfants handicapés sont rejetés des écoles publiques en raison d’un manque d’installations et de personnel soignant. Cette discrimination doit cesser grâce aux efforts conjoints de toutes les parties prenantes”, a-t-il déclaré.

Selon lui, il est également décourageant de constater que les enfants handicapés, en dehors de l’éducation, se voient souvent refuser de nombreux autres droits, y compris les perceptions négatives qui y sont associées.

Il a appelé à la mise en œuvre de l’objectif de développement durable numéro 4, qui appelle à l’inclusion et à la promotion des opportunités pour les personnes vivant avec un handicap.

“Il est décourageant de constater que certaines personnes perçoivent encore le handicap de manière négative, la superstition et l’ignorance ayant grandement influencé leur attitude à l’égard des personnes handicapées.

“La plupart des droits des personnes handicapées ne leur sont pas accordés. Il s’agit notamment du droit à l’éducation, aux soins médicaux, à l’emploi et à la libre circulation.

“Alors que nous célébrons la Journée internationale des personnes handicapées, nous devons mettre en œuvre l’ODD 4, qui vise à assurer une éducation inclusive et équitable et à promouvoir les possibilités d’apprentissage tout au long de la vie pour les personnes handicapées”, a-t-il indiqué.

Il a indiqué que le ministère fédéral de l’éducation était à l’avant-garde de la défense de la cause des personnes handicapées en général et de l’éducation spécialisée en particulier.

“Le ministère a élaboré la politique nationale sur l’albinisme, la politique nationale sur les besoins éducatifs spéciaux et la politique nationale sur l’éducation inclusive, toutes assorties de lignes directrices de mise en œuvre, qui ont été approuvées.

“La feuille de route pour l’éducation 2024-2027 ainsi que les résultats ministériels ont mis l’accent sur l’augmentation de la scolarisation, la transition et l’achèvement des études pour les apprenants, en particulier ceux qui sont handicapés”, a-t-il ajouté.

Il a déclaré que les objectifs de la célébration de cette année comprennent la promotion d’une compréhension du handicap et la mobilisation d’un soutien pour la dignité, les droits et le bien-être des personnes handicapées.

“Sensibiliser à la situation des personnes handicapées dans tous les aspects de la vie politique, sociale, économique et culturelle”, a-t-il souligné.

Il a déclaré que la campagne de sensibilisation est importante car il y a plus d’un milliard de personnes handicapées, soulignant que le rapport mondial sur le handicap 2011 de l’Organisation mondiale de la santé montre qu’il y a entre 25 et 27 millions de personnes handicapées au Nigéria.

La coordinatrice nationale d’AGILE, Mme Amina Buba Haruna, représentée par la coordinatrice nationale adjointe, Mme Abuka Ajanigo, a déclaré que les personnes handicapées sont spéciales et ont énormément contribué au développement de l’éducation au Nigéria.

“Ce qui donne encore plus de poids au fait qu’il y a des capacités dans le handicap.

“Le projet AGILE, je dois le dire, s’engage à continuer à soutenir le parcours des personnes vivant avec un handicap”, a-t-elle déclaré.

Elle a félicité le ministère fédéral de l’éducation et la Banque mondiale pour leur soutien et la promotion de l’inclusion dans l’éducation.

“Je voudrais aussi remercier tout particulièrement la Banque mondiale pour l’immense soutien qu’elle a apporté à la célébration de cette année”, a-t-elle ajouté.

La secrétaire exécutive de la Commission nationale pour les personnes vivant avec un handicap, représentée par Gloria Victor, a déclaré que l’agence était d’accord avec la philosophie du ministère fédéral de l’éducation et d’AGILE, et qu’à ce titre, elle avait constamment poursuivi l’inclusion des personnes handicapées en faisant campagne au niveau de l’État pour l’adoption de la loi sur le handicap.

“D’autres actions comprennent l’acquisition de plus de 5 000 dispositifs d’assistance, l’emploi, l’accès aux infrastructures publiques, les bourses d’études dans les établissements d’enseignement supérieur, la participation aux élections, le soutien médical et financier, la promotion des droits sociaux et politiques pour les personnes vivant avec différents types de handicaps”, a-t-elle déclaré.

Elle a souligné que les portes de l’agence sont ouvertes au soutien et à la collaboration pour l’émancipation des personnes vivant avec un handicap.

Constantine Onyemechi, fondatrice du réseau des femmes et des filles atteintes d’albinisme, a déclaré que l’événement s’inscrivait dans le cadre de l’objectif 17 des objectifs de développement durable, qui met l’accent sur la collaboration et le partenariat, ce qui leur a permis d’établir une interface avec le gouvernement et d’autres acteurs sur la nécessité de prendre en charge les personnes atteintes d’albinisme.

Elle a ajouté que le réseau avait sensibilisé à la santé de la peau des personnes atteintes d’albinisme, fourni des lunettes de soleil et encouragé la construction de la paix et la recherche.

Le fondateur de TAF Africa, Jake Epelle, a déclaré que le ministère fédéral de l’éducation avait toujours célébré les personnes handicapées en approuvant la politique nationale révisée sur l’éducation inclusive.

“C’est un plus pour nous. Elle répond aux normes mondiales en matière d’éducation inclusive. Le Nigeria dispose désormais d’une politique d’éducation inclusive révisée pour 2023.

“Ce n’est pas un document qui est passé sous la table, mais un document qui est passé par tous les processus nécessaires.

“Aujourd’hui, nombre d’entre vous, en tant qu’ONG et associations, disposent d’un document de politique qu’ils peuvent défendre et garantir la mise en œuvre de l’inclusion”, a-t-il déclaré.

Il a ajouté que ceux qui sont au premier rang des diverses organisations de personnes handicapées s’engagent non seulement en faveur des ODD, mais aussi des valeurs qui renforcent l’humanité, les enfants, les femmes et l’emploi sans aucune forme de discrimination.

L’événement a été ponctué de démonstrations, de danses et de remises de cadeaux.

La démonstration d’un élève de la Pinnacle International School, Abuja, vivant avec un handicap, Faizer, qui s’intéresse aux arts et au design ainsi qu’à la photographie, a suscité un intérêt particulier.

La Journée internationale des personnes handicapées a été instituée par l’Assemblée générale des Nations unies en 1992 pour promouvoir les droits et le bien-être des personnes handicapées. Cette journée commémore également la Convention des Nations unies relative aux droits des personnes handicapées, adoptée en 2006.

Constantine Onyemechi, fondatrice du réseau des femmes et des filles atteintes d’albinisme, a déclaré que l’événement s’inscrivait dans le cadre de l’objectif 17 des objectifs de développement durable, qui met l’accent sur la collaboration et le partenariat, ce qui leur a permis d’établir une interface avec le gouvernement et d’autres acteurs sur la nécessité de prendre en charge les personnes atteintes d’albinisme.

Elle a ajouté que le réseau avait sensibilisé à la santé de la peau des personnes atteintes d’albinisme, fourni des lunettes de soleil et encouragé la construction de la paix et la recherche.

Le fondateur de TAF Africa, Jake Epelle, a déclaré que le ministère fédéral de l’éducation avait toujours célébré les personnes handicapées en approuvant la politique nationale révisée sur l’éducation inclusive.

“C’est un plus pour nous. Elle répond aux normes mondiales en matière d’éducation inclusive. Le Nigeria dispose désormais d’une politique d’éducation inclusive révisée pour 2023.

“Ce n’est pas un document qui est passé sous la table, mais un document qui est passé par tous les processus nécessaires.

“Aujourd’hui, nombre d’entre vous, en tant qu’ONG et associations, disposent d’un document de politique qu’ils peuvent défendre et garantir la mise en œuvre de l’inclusion”, a-t-il déclaré.

Il a ajouté que ceux qui sont au premier rang des diverses organisations de personnes handicapées s’engagent non seulement en faveur des ODD, mais aussi des valeurs qui renforcent l’humanité, les enfants, les femmes et l’emploi sans aucune forme de discrimination.

L’événement a été ponctué de démonstrations, de danses et de remises de cadeaux.

La démonstration d’un élève de la Pinnacle International School, Abuja, vivant avec un handicap, Faizer, qui s’intéresse aux arts et au design ainsi qu’à la photographie, a suscité un intérêt particulier.

La Journée internationale des personnes handicapées a été instituée par l’Assemblée générale des Nations unies en 1992 pour promouvoir les droits et le bien-être des personnes handicapées. Cette journée commémore également la Convention des Nations unies relative aux droits des personnes handicapées, adoptée en 2006.

Comments are closed.