Appel en faveur d’un environnement durable, la NCF réitère son engagement lors de l’assemblée générale annuelle

144

La Fondation nigériane pour la conservation (NCF) a réitéré l’appel à un environnement durable lors de son Assemblée générale annuelle (AGA) qui s’est tenue à Lagos.

Les membres du Conseil de la fondation ont souligné l’importance de la protection de la nature lorsqu’ils se sont relayés pour rendre compte de la manière dont la fondation s’est comportée au cours de l’année 2022.

S’exprimant lors de l’AGA, le président du Conseil d’administration de la fondation, Izomo Philip Asiodu, a demandé aux jeunes hommes âgés de 40 à 70 ans de consacrer leur vie à la conservation de la nature.

M. Asiodu a fait remarquer que certains des hommes qui se sont engagés dans la conservation de la nature ont vécu jusqu’à un âge très avancé.

Selon lui, la NCF a célébré ses 40 ans d’existence officielle. La NCF a fêté ses 40 ans d’existence officielle en 2022.

“Pendant quatre décennies, la NCF a eu un impact durable sur l’environnement grâce à la mise en œuvre cohérente de programmes qui ont contribué à restaurer et à conserver l’environnement, à promouvoir la conservation de la biodiversité, à protéger les espèces, à fournir une éducation environnementale à de nombreux étudiants et jeunes dans tout le pays, et à soutenir les moyens de subsistance des communautés.

“Depuis 40 ans, la NCF est à l’avant-garde de la promotion et de la défense d’une société où les gens prospèrent tout en vivant en harmonie avec la nature.

“En termes de projets concrets de conservation, nous avons pu planter et entretenir plus de deux millions d’arbres à travers le Nigéria dans le cadre du programme Green Recovery Nigeria (GRN) de la Fondation, dont l’objectif ambitieux est de restaurer la couverture forestière du Nigéria à 25 % d’ici à 2050”.

Pour le président du Conseil exécutif national de la NCF, Chief Ede Dafinone, la fondation a lancé en 2022 d’autres initiatives de conservation communautaire qui ont permis de former 50 femmes et jeunes des communautés de la zone de soutien dans l’un des nouveaux parcs nationaux de la rivière Kampe à Kwara, à la production de biochar à partir de déchets de riz.

Selon lui, la conservation des espèces est un pilier essentiel de la NCF.

“Nous nous sommes lancés dans une mission de sauvetage agressive pour sauver la vie des éléphants de forêt africains, des gorilles de Cross River, des pangolins, des vautours, des tortues de mer et des lions, entre autres.”

Pour le directeur général de la NCF, Dr Joseph Onoja, la fondation a planté environ 100 000 arbres en 2022 pour faire avancer le programme Green Recovery Nigeria (GRN).

Onoja a noté que dans le cadre de la volonté de la fondation de sauver les espèces en péril, la fondation s’est lancée dans un projet intitulé “sauver les chats sauvages”.

Il a conclu que Dr Muhtari Amino -Kano, ancien directeur général, a été envoyé glorieusement en reconnaissance de ses efforts pour développer le réseau et la valeur nette de la NCF.

Comments are closed.