L’Assemblée nationale salue la “politique étrangère 4D” du président Tinubu

Détails avec Temitope Mustapha, Abuja

86

L’Assemblée nationale a fait l’éloge de la “politique étrangère 4D” récemment dévoilée par le président Bola Ahmed Tinubu, la décrivant comme dynamique et articulée.

Les présidents des commissions des affaires étrangères du Sénat et de la Chambre des représentants, le sénateur Abubakar Bello et l’honorable Abdulmumini Jibrin, l’ont fait savoir vendredi à l’issue d’une réunion à huis clos avec le président Tinubu à la Villa présidentielle, à Abuja.

Le gouvernement nigérian a récemment lancé une nouvelle politique “4D” qui propose des concepts dynamiques et uniques, ancrés dans la démocratie, le développement, la démographie et la diaspora.

La politique “4D” met en avant les principes du président Tinubu et les opportunités qui attireront les investissements directs étrangers.

Bello a affirmé que la nation sera bientôt témoin de changements dans sa politique étrangère, ce qui garantira que le Nigeria et les Nigérians occupent la place qui leur revient sur la scène internationale, ajoutant que l’Assemblée nationale travaille sur une restructuration imminente pour effectuer les changements en conformité avec les meilleures pratiques mondiales.

“Nous avons essentiellement discuté de nos politiques étrangères et de la manière de les améliorer et d’avoir une politique étrangère solide et claire pour la compréhension de tous et le bénéfice des Nigérians et du Nigéria en tant que pays.

“Nous sommes fermement convaincus que les mesures nécessaires doivent être prises pour améliorer l’image du Nigeria et des Nigérians à l’échelle internationale. Et je suis heureux que M. le Président ait pris des mesures audacieuses dans ce sens.

“C’est donc essentiellement, sans perdre de temps, la raison pour laquelle nous avons vu M. le président aujourd’hui, et je pense que nous avons eu une réunion parfaite. Nous avons convenu d’unir les forces de l’exécutif et du législatif pour travailler ensemble à la réalisation de ces objectifs”, a déclaré M. Bello.

Il a ajouté : “…M. le Président est très intéressé par le changement de la dynamique de notre politique étrangère, qui est – si l’on peut dire – obsolète depuis un certain temps. Il n’y a pas eu de révision majeure des politiques étrangères”.

Il a ajouté qu’il était grand temps que les politiques étrangères du Nigeria s’alignent sur les meilleures pratiques et normes mondiales.

“Donc, oui, je crois qu’à l’avenir, nous allons travailler très dur avec l’exécutif pour examiner tous nos accords et traités antérieurs, pour voir ceux qui doivent être modifiés ou mis en œuvre.

“Alors oui, il y a beaucoup de travail à faire. Et par les voies de Dieu, je pense que nous passerons au travers”, a-t-il noté.

Abdulmumini Jibrin

Le président de la commission sénatoriale, M. Abdulmumini Jibrin, a corroboré ces propos en déclarant qu’ils avaient conseillé le président sur la manière d’améliorer la politique.

Il a félicité le président Tinubu pour sa politique étrangère très articulée et dynamique, articulée autour des quatre “D” : démocratie, développement, démographie et diaspora.

“Tous ceux qui suivent les relations internationales et la politique étrangère conviendront qu’il s’agit d’une politique étrangère bien articulée.

Nous l’avons assuré du soutien nécessaire de l’Assemblée nationale et lui avons donné quelques conseils sur un ou deux points : comment améliorer les choses, ce que mon collègue a bien sûr déjà approfondi”, a fait remarquer M. Jibrin.

Politique de l’État de Kano

La crise politique dans l’État de Kano, née de la dernière lutte entre les gouverneurs, a également été abordée lors de la réunion avec le président Tinubu, a révélé l’honorable Abdulmumini Jibrin.

La Cour d’appel a confirmé le jugement du Tribunal des requêtes électorales de l’État de Kano, qui a annulé la victoire du gouverneur Abba Yusuf du Nouveau parti du peuple nigérian (NNPP), dûment élu par la Commission électorale nationale indépendante (INEC).

Il espère que cette affaire sera résolue à l’amiable avant même la décision finale de la Cour.

“Il n’est pas question que je vienne ici sans parler de politique.

J’ai donc discuté avec lui, notamment de la manière de garantir la paix et l’harmonie à Kano et de formuler quelques recommandations à cet égard.

Nous espérons que la crise brûlante à Kano, en ce qui concerne le siège de gouverneur, sera résolue à l’amiable, sans préjudice des affaires en cours”, a déclaré M. Jibrin, ajoutant que le président était intéressé par une résolution pacifique de la crise.

Comments are closed.