”L’agence de l’eau à Abuja respecte les normes de l’OMS” (le responsable de l’agence)

Détails avec Hudu Yakubu, Abuja

107

Le Conseil de l’eau du Territoire de la capitale fédérale du Nigeria (FCT) a réitéré sa détermination à continuer à fournir de l’eau de qualité aux résidents afin de prévenir les maladies d’origine hydrique dans le territoire.

Le directeur général par intérim de la compagnie des eaux, M. Daniel Audu Salka, qui a donné cette assurance lors de la séance d’information de fin d’année à Abuja, a déclaré que la compagnie avait récemment été récompensée par l’Association britannique pour la sécurité et la santé au travail, région du Nigeria.

Il a ajouté que les principales ambassades et hauts-commissariats du Nigeria reliés à la FCT Water Board témoignent du fait que la qualité de l’eau produite par la FCT Water Board est conforme aux normes de l’Organisation mondiale de la santé et aux normes internationales.

“Récemment, le FCT Water Board a reçu le prix de l’engagement exceptionnel en matière de sécurité décerné par l’Occupational Safety and Health Association UK (Nigeria Region). Cela signifie que la sécurité de notre personnel sur le lieu de travail est également importante pour nous et que nous avons continué à la promouvoir”.

Tout en expliquant que l’Office de l’eau dispose de 4 usines de traitement avec une capacité de production de 30 000 m3 par heure pour la distribution aux clients dans les phases 1, 2 et 3, il a précisé que 5 barils d’eau sont vendus aux résidents au prix de 110 seulement, tandis que la même quantité est vendue au prix de 300 aux clients commerciaux.

Le directeur général par intérim a toutefois mis en garde les habitants contre les branchements illégaux et le vandalisme des installations d’eau afin d’éviter que l’eau ne soit pas vendue à un prix excessif.

S’exprimant sur l’exploit de génération de revenus, M. Salka a déclaré que l’Office avait généré plus de 3 milliards de nairas en novembre 2023, contre plus de 2 milliards de nairas en 2022.

“En 2022, la RIG de l’Office était de 2 477 885 341,77k seulement. Mais en novembre 2023, l’Office a réalisé 3 055 685 882 42k seulement… Et nous dépasserons les 3 milliards en 2024”.

Présentant ses plans pour améliorer le service dans les années à venir, M. Salka a déclaré que l’Office se tournerait vers l’extérieur pour investir davantage dans la maintenance, se lancerait dans le remplacement progressif des vieilles canalisations qui sont faibles et susceptibles d’éclater, engagerait des PPP pour augmenter la capacité et l’efficacité et adopterait la technologie appropriée.

“La technologie est essentielle à l’efficacité de tout service public de l’eau. Les technologies de traitement, de distribution et de contrôle de l’eau permettent d’améliorer l’efficacité et de réduire les pertes d’eau”.

Pour l’avenir, M. Salka a également assuré que l’Office se lancerait dans une sensibilisation agressive des résidents sur la nécessité pour eux d’être propriétaires des installations gouvernementales afin de se prémunir contre le vandalisme et d’éviter d’être pénalisés.

Le directeur général de l’Office des eaux a averti que l’administration avait mis en place deux équipes spéciales chargées de contrôler le syndrome des connexions illégales et d’invoquer la loi de l’Office pour arrêter les mauvais payeurs.

Le directeur de la distribution de l’Office, Engr Akande Akinwunmi Olalere, qui a fait remarquer que les installations du FCT étaient surchargées en raison de l’afflux de personnes orchestré par l’insurrection, a laissé entendre que le plan directeur d’Abuja était en cours de révision afin de résoudre les problèmes émergents.

Selon lui, la Federal Capital Development Authority (FCDA) est chargée du développement de toutes les infrastructures dans le FCT, tandis que le Board n’est chargé que de fournir de l’eau avec les infrastructures disponibles.

Comments are closed.