Le Nigéria va revoir sa politique d’exonération fiscale

Comité chargé de réexaminer les exonérations fiscales

156

Le gouvernement nigérian va mettre en place un comité chargé de réexaminer les exonérations fiscales dont bénéficient actuellement certaines personnes et organisations dans le pays.

Le ministre de l’Information et de l’Orientation nationale, Mohammed Idris, a révélé cette information lors d’un briefing avec les correspondants de la State House, à l’issue d’une réunion du Conseil exécutif fédéral, présidée par le président Bola Tinubu.

S’adressant aux journalistes à la fin de la réunion du Conseil exécutif fédéral de cette semaine, le ministre de l’information et de l’orientation nationale, Mohammed Idris, a déclaré que le gouvernement avait besoin de plus de revenus pour pouvoir mener à bien des projets de développement qui amélioreraient la vie de tous les Nigérians.

Il a donc déclaré que la décision d’examiner de manière critique la question des dérogations était dans l’intérêt supérieur de la nation.

Selon le ministre, “vous vous souvenez que le service des douanes du Nigeria a signalé que pour la seule année 2023, il a perdu plus de 1,3 trillion de nairas à cause des dérogations. Le Conseil a décidé d’examiner ces dérogations et de les réviser afin que le Nigeria ne continue pas à perdre de l’argent à un moment où nous avons tous besoin de ces ressources pour le développement du pays“.

Le ministre de l’information a annoncé qu’un comité spécial filtrerait les dérogations actuellement accordées et permettrait à celles qui sont soutenues par la loi de continuer à exister.

Ce que le Conseil a décidé aujourd’hui, c’est qu’un comité va travailler sur cette question parce que certaines de ces dérogations sont en fait soutenues par la loi et qu’on ne peut donc pas se réveiller et dire qu’on en a fini avec elles”, a déclaré le ministre.

Le gouvernement examinera donc la situation et déterminera celles qui sont dans le meilleur intérêt du Nigeria et comment continuer à leur permettre de fonctionner. La chose la plus importante à noter est que le gouvernement perd beaucoup d’argent dans cette direction et c’est pourquoi cette décision très critique doit être prise. Seules les exonérations qui s’appuient sur la loi seront autorisées à subsister“, a-t-il ajouté.

Les dérogations ou exonérations fiscales sont des considérations spéciales accordées à des individus ou à des organisations pour stimuler ou encourager les activités économiques, mais en même temps, ces dérogations peuvent réduire le pouvoir économique parce qu’elles sont considérées comme un manque à gagner.

Comments are closed.