Les Nigérians exhortés à apprécier et à adopter leur culture

0 112

Le monarque d’Ife, communément baptisé Ooni d’Ife, Oba Adeyeye Ogunwusi, a exhorté les Nigérians à adopter et à apprécier leurs valeurs culturelles, chez eux et à l’étranger.

Il a tenu ces propos lors de l’inauguration du Centre de renaissance culturelle Erelu Yeye Odua (E.Y.O.), dimanche à Lagos.

L’événement, organisé par la Fondation Erelu Yeye Odua, comprenait un chant de Noël et une soirée de gala.

M. Ogunwusi, qui était le Grand Père Royal de la cérémonie, a révélé que la plupart des Nigérians avaient perdu leurs valeurs culturelles au profit de celles du monde occidental.

Selon lui, la plupart des Nigérians n’apprécient plus leurs valeurs culturelles comme par le passé.

“Nous avons une culture, un patrimoine, des normes et des valeurs riches que nous pouvons vendre au monde extérieur, mais la plupart des Nigérians préfèrent désormais les valeurs occidentales à leur culture.

“Ils ont perdu leurs valeurs culturelles au profit du monde occidental, ce qui n’est pas bon pour l’image du pays”, a-t-il informé.

Le chef traditionnel a exhorté le gouvernement fédéral à financer de manière adéquate le secteur de la culture et du tourisme afin de réveiller les valeurs traditionnelles du pays.

Il a également exhorté le gouvernement à encourager les investisseurs privés à exploiter pleinement les riches ressources culturelles du pays.

M. Ogunwusi a évoqué qu’un financement adéquat du secteur attirerait davantage d’investisseurs dans le monde de l’art, de la culture et du tourisme.

Le souverain traditionnel a également exhorté le gouvernement actuel à donner aux jeunes les moyens d’explorer et d’exploiter le potentiel culturel, artistique et touristique du pays.

Il a ajouté que si le gouvernement fédéral pouvait financer correctement le secteur, celui-ci augmenterait les recettes de l’État et contribuerait à résoudre les défis de chômage dans le pays.

L’archevêque Adewale Martins, de l’archidiocèse catholique de Lagos, a remercié la fondation d’avoir créé ce centre, affirmant qu’il permettrait de créer de la richesse à la jeunesse.

M. Martins a souligné que le chant de Noël était important car des personnes de diverses religions, des chefs traditionnels et d’autres facteurs pouvaient s’asseoir côte à côte pour reconnaître la grâce de Dieu.

Le chef Abiola Dosunmu, fondateur de la fondation Erelu Yeye Odua, a également précisé que l’une des raisons pour lesquelles la fondation avait été créée était de répondre aux controverses relatives à l’histoire, à la culture, aux arts, au mode de vie et à d’autres questions concernant les Africains.

M. Dosunmu a enfin conclu que le nouveau centre se concentrerait sur la recherche, l’autonomisation, l’éducation, la formation et la promotion de la culture et des langues.

L’émir de Kano, Aminu Ado Bayero, le président de la mouvance politique All Progressives Congress (APC) dans l’État de Lagos, le pasteur Cornelius Ojelabi, et d’autres personnalités ont participé à l’événement.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *